Accueil Energie & Transport Solar Impulse achève son tour du monde historique à Abu Dhabi

Solar Impulse achève son tour du monde historique à Abu Dhabi

8
PARTAGER
Solar Impulse, Abu Dhabi

L’avion solaire Solar Impulse réalise l’exploit de boucler un tour du monde historique sans une goutte de carburant !

Dans un voyage qui aura duré plus d’une année, le Solar Impulse 2 a achevé la dernière étape de son périple mondial, décollant du Caire et atterrissant à Abu Dhabi, où son voyage historique a commencé. L’avion solaire avait déjà effectué les parties les plus difficiles de son tour du monde, mais ces derniers jours ont permis de rappeler au monde que ce voyage effectué sans une goutte de carburant est entré dans l’histoire.

Solar Impulse 2 a commencé son voyage en Mars 2015 au départ d’Abu Dhabi et a été piloté par les aviateurs suisses André Borschberg et Bertrand Piccard, qui ont pris les commandes à tour de rôle pour ce périple de plus de 37.000 kilomètres. Ce dernier a rappelé qu’il avait “lancé le projet Solar Impulse en 2003 pour transmettre le message que les technologies propres peuvent réaliser l’impossible.”

Les pilotes ont été obligés d’endurer de longs relais dans le minuscule cockpit de l’avion, bien souvent à des milliers de pieds au-dessus de l’océan Pacifique ou de déserts. L’avion pèse 1,5 tonne et est aussi large qu’un Boeing 747, mais peut voler à une altitude de près de 30.000 pieds, à une vitesse moyenne de 80 km/h. Pendant la journée, 17.000 cellules solaires captent l’énergie du soleil, qui est ensuite stockée dans des batteries qui alimentent l’avion la nuit.

Au delà de cette performance pionnière, Bertrand Piccard explique que le projet est une grande promotion des technologies propres à travers le monde. Pour lui, l’héritage légué par Solar Impulse se trouve dans la création par leurs soins du Comité international pour les technologies propres (ICCT). Son but ? Fédérer un maximum d’organisations environnementales, d’entreprises et d’associations, capables de parler d’une seule voix et d’avoir ainsi plus de poids et d’impact au niveau politique.

Comme mot de la fin, on gardera un phrase de Bertrand Piccard: “Très bientôt, il y aura des passagers sur des avions électriques qui seront rechargés sur le sol.”

Commentaires