Accueil Conseils Santé Problèmes bucco-dentaires et maladies à distance : un lien de cause à...

Problèmes bucco-dentaires et maladies à distance : un lien de cause à effet

13
PARTAGER
brosser les dents, santé bouche

Infections, gencives enflammées, déchaussements dentaires, gingivite, parodontite, abcès, kystes, caries… les problèmes dentaires et buccaux sont très fréquents. Et un rapport étroit existe avec l’état de santé général

Diverses études tendent d’ailleurs à prouver que ce sont autant de pathologies originellement bénignes qui, si elles ne sont pas prises en charge à temps, peuvent provoquer des symptômes divers et variés, engendrer des maladies éloignées qui peuvent être graves et même accroître des maladies existantes. On ne le répétera jamais assez, un bon état de santé passe aussi par une hygiène bucco-dentaire irréprochable !

Réactions inflammatoires globales et autres conséquences à distance: les répercussions d’un mauvais état dentaire sur l’organisme

Une infection dentaire non traitée peut donner lieu à la formation de poches parodontales, qui se transforment elles-mêmes en véritables réservoirs bactériens, pouvant aller jusqu’à contaminer le système lymphatique et provoquer une infection du sang (septicémie). Attention, l’absence de douleurs ou de signes cliniques n’est pas significative de bonne santé dentaire, certaines infections à évolution lente pouvant rester silencieuses pendant des années.

Outre l’hygiène, capitale pour avoir une bouche en bonne santé, certains facteurs environnementaux comme le tabagisme, l’usage de drogues ou de certains médicaments, la malnutrition (entraînant par définition des carences nutritionnelles), l’existence de maladies systémiques (VIH, diabète, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, sclérodermie, sarcoïdose et autres maladies endocriniennes) ou encore le stress (qui entraîne un déclin du système immunitaire) peuvent aussi être la cause de problèmes dentaires et buccaux. L’avancée dans l’âge est aussi un facteur prédisposant à la survenue d’affections et de lésions car les dents deviennent plus sensibles.

Par ailleurs, le risque de survenue de pathologies comme la polyarthrite rhumatoïde, la tendinite chronique ou l’infection d’une prothèse de hanche est majoré lors d’infections bucco-dentaires. Les parodontopathies non traitées augmentent aussi le risque d’accouchement prématuré (les réponses inflammatoires majorant le risque de complications obstétricales), de survenue de maladie de Parkinson ainsi que de maladies cardiovasculaires (infarctus du myocarde, AVC, endocardites, thromboses veineuses…), d’infections ORL (angines, otites, sinusites…), respiratoires (méningites, laryngites…) et pulmonaires (abcès, pneumonies…).

Pour avoir une bouche en bonne santé, respectez donc ces quelques règles fondamentales

Les conséquences des parodontites pouvant être plus ou moins graves, la prévention reste le seul moyen d’anticiper et de dépister des complications. Cela commence par deux brossages quotidiens des dents dans le but d’éliminer les résidus de nourriture, en respectant une durée d’au moins deux minutes avec une brosse à dents électrique et 3 minutes avec une brosse à dents manuelle.

Voici une vidéo pour savoir comment se brosser les dents correctement :

Demandez conseil à votre dentiste afin d’opter pour le dentifrice et la brosse adaptés à votre cas et n’oubliez pas de remplacer votre brosse tous les trois mois. N’abusez pas des bains de bouche qui perturbent l’équilibre de la flore buccale et peuvent provoquer des mycoses (perlèche, candidose, muguet…). Évitez enfin d’avoir une alimentation trop riche en sucres rapides, bien connus pour favoriser les caries !

Couplé à tout cela, ne négligez pas une visite régulière chez votre dentiste, au moins une fois par an, en fonction de votre âge, de vos antécédents, de votre état de santé général et de l’existence ou non de maladies nécessitant un suivi particulier.

Crédit photo principale : Wikimedia – Mayooresan

Commentaires