Accueil Droits des animaux Après 86 heures, Rémi Gaillard sort de sa cage et récolte plus...

Après 86 heures, Rémi Gaillard sort de sa cage et récolte plus de 200.000€

17
PARTAGER
Rémi Gaillard sort de sa cage à la SPA

Enfermé 24h/24 pendant 4 jours, Rémi Gaillard a permis à la SPA de Montpellier de récolter plus de 200.000 euros et de faire adopter plus de 150 animaux.

“Merci pour eux.” Voilà ce qu’on peut lire ce matin en découvrant la dernière vidéo Live sur la page Facebook de Rémi Gaillard. Sur celle-ci, on voit écrit “Pour toi” sur une pancarte avec une photo du chien de Rémi, Tilay, et surtout la cage ouverte et vide.

Depuis vendredi 11 Novembre à Midi jusqu’à cette nuit 2h du matin, le trublion du Net était enfermé dans une cage de la SPA de Montpellier, à Villeneuve-lès-Maguelone. Pour le libérer, Rémi Gaillard avait posé ses conditions : que les gens viennent adopter tous les chiens et chats, ou bien récolter la somme de 50.000€ pour en faire don à la SPA.

Mais le gaillard de Montpellier a fait bien mieux que cela. Au fil des heures qui passaient, depuis son entrée jusqu’à sa sortie en douce hors caméras cette nuit, Rémi a tenu le coup en enchaînant les Live sur Facebook, encouragé par des inconnus venus le soutenir sur place, ou sur internet. Ce qui l’a aidé plus que tout, c’est de voir les centimes de la cagnotte défiler, dont la somme sera versée intégralement à la SPA de Montpellier.

Quel bilan pour l’opération #RemiEnCage ?

L’objectif de départ était donc de 50.000€. Mais lorsque la dernière vidéo Live prend fin, la somme a dépassé les 200.800€. Celle-ci se compose de dons récoltés sur la plateforme Leetchi, qui restera encore ouverte jusqu’au 31 décembre 2016. Leetchi a assuré à Rémi Gaillard qu’aucune commission ne sera prise pour cette cagnotte.

L’application Bravoloto, sponsor de l’opération, a également mis sa pierre à l’édifice en reversant 1 centime d’euros à chaque téléchargement de son application gratuite, faisant gonfler la cagnotte.

Des dons sur place ont aussi été versés. “Nous avons eu trois gros dons de Nicollin [le président du club de football de Montpellier], [le groupe] Shaka Ponk et un donateur anonyme. Sinon, il s’agit de petites sommes, cela me rend heureux”, indiquait-il lundi, selon le site du Midi Libre.

L’autre objectif de départ de son “SPAthon” était de sortir quand les 300 animaux du refuge seraient adoptés. Il n’a pas réussi ce pari, mais a offert un coup de projecteur énorme sur la mission des SPA de France. “Depuis l’annonce de Rémi, il y a une douzaine de jours maintenant, on a fait partir 150 animaux de la SPA de Montpellier. C’est énorme, chats et chiens confondus”, continue Annie Benezech. “C’est là que Rémi a gagné son challenge, beaucoup d’animaux âgés ont été adoptés. 14 ans, 11 ans, 10 ans… Ce n’est pas des adoptions coup de cœur, mais des adoptions réfléchies.”

À quoi serviront les dons ?

La cagnotte ayant explosé, la SPA de Montpellier va pouvoir investir dans de meilleures installations. Parmi les premières pistes évoquées, l’isolation des boxes ou la possibilité de mettre du chauffage pour les animaux.

Annie Benezech, la directrice de la SPA de Villeneuve-lès-Maguelone, a expliqué ce mardi matin sur France Bleu que cette somme, qui représente un cinquième de son budget annuel, va servir à “isoler les 98 box du refuge et on mettra du chauffage. Les chiens auront plus chaud […]. Ils seront beaucoup mieux”, a-t-elle annoncé.

Merci aux artistes de soutenir mes congénères.
Un jour dieu reconnaîtra les chiens !
#RemiEnCage

Publié par Rémi GAILLARD sur dimanche 13 novembre 2016

Passé par tous les états

Au cours de ses 4 jours de captivité, Rémi Gaillard est passé par tous les états. Tantôt souriant, tantôt en pleurs, l’humoriste était surtout exténué par les aboiements des chiens enfermés tout près. Si Rémi Gaillard est resté quatre jours enfermé, les animaux le sont souvent bien plus longtemps. Lors d’une dernière vidéo filmée en direct, des bénévoles de la SPA ont rappelé que le combat pour l’adoption “devait continuer”.

Mais il garde un bon souvenir de cette opération : “Des enfants m’ont donné leur tirelire, leurs doudous… Un boulanger est venu m’apporter des croissants tous les matins. Il était fermé ce lundi mais il est allé m’en acheter. Ça me réconcilie avec le genre humain. Je vois que les animaux ont des amis !”

Dans un ultime pied de nez au système, alors en duplex du Grand Journal de Canal Plus, Rémi a demandé à Vincent Bolloré, patron de Canal, de doubler la mise “sinon je ne sors pas”. Aucune nouvelle de lui pour le moment.

Merci pour eux.
Faites un don directement à la SPA :
https://www.leetchi.com/c/association-de-spa-montpellier

Publié par Rémi GAILLARD sur lundi 14 novembre 2016

Commentaires