Accueil Droits des animaux À cause du braconnage, de plus en plus d’éléphants naissent sans défenses

À cause du braconnage, de plus en plus d’éléphants naissent sans défenses

15
PARTAGER
Eléphant sans défenses à cause du braconnage

Le braconnage intensif n’a plus seulement un impact direct sur la survie des éléphants sur le continent africain, il pèse désormais sur l’évolution génétique des animaux.

Un nombre croissant d’éléphants africains naissent sans défenses à cause du ciblage systématique des braconniers, à la recherche du meilleur ivoire depuis des décennies, modifiant fondamentalement le patrimoine génétique de ces animaux en déclin.

Dans certaines régions, 98% des femelles éléphants viennent au monde sans défenses, selon les chercheurs. Il y a 10 ans encore, seuls 2 à 6 % en moyenne naissaient sans défenses.

Le journal The Independent rappelle que près d’un tiers des éléphants africains ont été illégalement abattus par les braconniers au cours des dix dernières années pour répondre à la demande d’ivoire en Asie, où le commerce est en plein essor, en particulier en Chine, et plus récemment au Vietnam.

Environ 144.000 éléphants ont été tués entre 2007 et 2014, laissant l’espèce en voie d’extinction dans certaines régions d’Afrique. Dans le même temps, les populations d’éléphants africains qui survivent pourraient devenir pratiquement sans défenses, comme leurs cousins asiatiques, ont averti les chercheurs.

Joyce Poole, à la tête de l’association “La Voix des éléphants”, suit le développement des éléphants depuis plus de 30 ans. Elle a expliqué à The Times qu’elle avait observé une corrélation entre le braconnage intensif lié au trafic d’ivoire et le pourcentage croissant de femelles éléphants nées sans défenses.

Eléphant sans défenses

Crédit photo: Pixabay – kira_fotografie

Comment expliquer ce phénomène ?

Dans le parc national de Gorongosa au Mozambique, 90% des éléphants ont été abattus entre 1977 et 1992, pendant la guerre civile du pays. Le Dr Poole a expliqué que les braconniers ayant ciblé de manière disproportionnée les animaux à défenses, près de la moitié des femelles âgées de plus de 35 ans n’ont pas de défenses et, bien que le braconnage soit maintenant maîtrisé et que la population se rétablisse bien, 30% des femelles éléphants nées depuis la fin de la guerre n’ont pas non plus de défenses. Selon elle :

“Les femelles sans défenses sont plus susceptibles de donner naissance à une progéniture sans défenses”

L’exemple le plus frappant est celui du parc national des Éléphants d’Addo en Afrique du Sud, où 98% des femelles n’ont pas d’ivoire. Les chasseurs de gros gibier y avaient tué tous les éléphants sauf 11 à l’époque où le parc a été créé en 1931. Quatre des huit femelles survivantes étaient sans défenses.

En 2008, les scientifiques ont constaté que même parmi les éléphants qui restaient sans défenses, les défenses étaient plus petites que chez les éléphants un siècle auparavant (environ la moitié de leur taille).

Un éléphant sans défenses, est-ce problématique ?

On pourrait dire qu’un éléphant sans défenses est protégé contre le braconnage. Certes, mais ce n’est pas idéal pour l’éléphant.

Les défenses sont utilisées pour creuser le sol pour trouver de la nourriture : elles sont utiles à l’animal pour fouiller le sol à la recherche de tubercules ou de racines. Si elles servent bien sûr lors des combats, on considère aussi qu’elles servent comme attribut sexuel.

Les défenseurs de la nature disent qu’un éléphant sans défenses est un éléphant paralysé.

Crédit photo principale : Wikimedia – Mister-E

Commentaires