fbpx
Accueil Société / Mondialisation Santé Le Luxembourg et l’Allemagne en pionniers de la réforme du cannabis en...

Le Luxembourg et l’Allemagne en pionniers de la réforme du cannabis en Europe

0
383

C’est un fait, les temps changent avec l’acceptation progressive du cannabis dans nos sociétés, mais l’année qui arrive pourrait être encore plus importante à cet égard. En effet, le Luxembourg et l’Allemagne semblent se diriger vers une légalisation du cannabis, ce qui représente un grand pas pour l’Europe, actuellement en retard sur la question par rapport à d’autres pays d’Amérique du Nord ou d’Afrique. Retour sur cet évènement très attendu et ses implications.

Des pionniers pour l’Europe, suiveurs des États-Unis

Depuis quelques années, le cannabis fait l’objet de nombreuses réformes, allant de la dépénalisation à la légalisation totale, ou partielle. Ce mouvement a été largement initié par les États-Unis, et notamment l’État du Colorado (en 2012) suivi de près par la Californie, et plus récemment en 2021 par l’État de New York. Le pays a servi d’exemple à d’autres pays en Afrique, comme l’Afrique du Sud, le Lesotho ou le Ghana, qui ont tous légalisé la culture, vente et consommation de cannabis. Bien entendu, cela s’est fait à des échelles différentes, certains tolérant plus ou moins le cannabis médical, d’autres uniquement le cannabis thérapeutique.

Cette différence est aujourd’hui ce qui divise les pays européens, qui n’arrivent pas à trouver d’accord sur la question. Alors que des pays comme l’Allemagne ou la Bulgarie se sont rapidement montrés favorables à une légalisation pleine et entière, d’autres pays comme la France se sont montrés plus réticents. À tel point que l’annonce du Luxembourg et de l’Allemagne sonne comme un grand évènement, à la fois très attendu comme inquiétant.

Les implications pour le cannabis médical

Le fait que les habitants du Luxembourg puissent désormais faire pousser jusqu’à 4 plants de LA Confidential (https://www.cannaconnection.fr/varietes/la-confidential) est une bonne chose pour eux, mais cela reste une question en suspens lorsque l’on veut évoquer la pertinence de cette situation pour le reste des consommateurs, et pour les voisins du Luxembourg. En effet, s’il est possible de consommer son propre cannabis, en payant pour du cannabis récréatif, il faudrait que cet argent serve à financer une recherche plus large sur les propriétés du cannabis thérapeutique, qui sont à la fois essentielles, mais malheureusement encore trop peu nombreuses.

Parler de légaliser le cannabis récréatif est une option certes révolutionnaire pour l’Europe, mais comprendre les mécanismes du cannabis thérapeutique pourrait s’avérer plus efficace. Aujourd’hui, seule une dizaine d’études sérieuses sur les effets du cannabis thérapeutiques ont été menées à l’international, celle en France étant l’une des plus récentes. Cette réforme est donc bienvenue, mais doit amener à plus de réflexion.

Un premier pas pour l’Europe, un grand pas pour le reste du monde ?

La légalisation du cannabis récréatif semble encore loin pour certains pays, comme la France, qui attend de voir les résultats de ses essais cliniques lancés en mars 2021. Pourtant, il y a une forme d’inquiétude croissante chez les pessimistes pour dire que les pays voisins de l’Allemagne et du Luxembourg vont nécessairement suivre le mouvement, à commencer par la Belgique.

Que ce soit par suivisme, porté par les idéaux politiques (notamment écologiques, comme cela a été le cas au Luxembourg) ou par réelle conviction (comme en Allemagne), bien d’autres pays pourraient suivre la voie de la légalisation du cannabis récréatif. Dans quelles conditions et quels délais, cela reste une affaire à suivre.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici