Chaque jour de nouvelles espèces animales disparaissent du fait notamment de la destruction de l’environnement, de leur braconnage ou de toutes causes environnementales ou liées à l’Homme, menaçant leur survie. Les dauphins seraient les suivants sur la liste à en croire des cris d’alarme de scientifiques qui ont décelé chez eux une maladie de la peau liée aux perturbations environnementales. Des dizaines de dauphins en meurent chaque année.

Les dauphins menacés par l’environnement

Entre 2007 et 2009 de nombreux dauphins Burrunan ont été retrouvés morts et échoués sur des plages de l’état de Victoria, le corps recouvert d’importantes lésions cutanées. A cette époque personne n’avait compris ce qu’il s’est passé. Les scientifiques n’avaient d’ailleurs aucune explication ni théorie.

Et 10 après, il semblerait qu’on ait fini par comprendre ce qu’il était réellement arrivé à ces dauphins. Une maladie de la peau, qui leur est propre. Et qui serait liée à l’environnement.

Pour rappel le dauphin Burrunan est une espèce protégée et en voie d’extinction. On ne dénombre sur Terre désormais plus qu’une centaine d’entre-eux encore en vie.

Et ceux échoués sur les plages australiennes avaient le corps jonché de lésions dermiques profondes et ulcérantes. Celles-ci seraient vraisemblablement à l’origine du décès des cétacés.

Une maladie de la peau des dauphins Burrunan

L’autopsie des animaux et le recoupement avec des données archivées a réussi 10 ans après à comprendre ce qu’il s’est passé.

En effet les dauphins auraient été victimes d’une maladie de la peau. Celle-ci liée à l’environnement, se présenterait sous la forme de champignons et microalgues.

A fond ulcéreux et surtout d’origine infectieuse, cette maladie ne leur aurait pour ainsi dire, laissé aucune chance.

Cette infection se serait développée après que les dauphins aient séjourné des mois durant dans une eau hyposaline. Les cellules de leur peau aurait subi un stress osmotique, engendrant les lésions dermiques.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici