Le Bitcoin est une crypto-monnaie élaborée en 2018 par un groupe de personnes dont l’identité n’a pas été révélée, et agissant sous le nom de Satoshi Nakamoto. Il est couteux, méticuleux et parfois gratifiant. Néanmoins, le minage du Bitcoin présente un attrait magnétique pour les investisseurs ayant un intérêt pour la crypto-monnaie.pour plus d’informations, consultez https://cryptonaute.fr/acheter-bitcoin/

Le Bitcoin est une monnaie numérique redistribuée, sans banque centrale ni administrateur unique, et pouvant se transférer d’un utilisateur à l’autre. Les Bitcoins ont été créés en tant que récompense dans le cadre d’un procédé appelé ”minage”, et peuvent facilement être échangés contre d’autres produits, services et devises.

Le minage de Bitcoin a eu un effet sur le changement climatique moins important qu’on ne le pensait

L’année dernière le minage de Bitcoin a consommé une quantité abondante d’énergie pour libérer des émissions de carbone comparables à celles de l’Estonie. L’étude portant sur les effets du changement climatique de la crypto-monnaie a révélé que l’impact n’était pas aussi néfaste que prévu.

Selon de précédentes analyses, les émissions issues du minage de Bitcoin pourraient être aussi importantes que 63 mégatonnes de dioxyde de carbone produites chaque année. Certains analystes ont affirmé que la crypto-monnaie pourrait à elle seule faire échouer les objectifs climatiques mondiaux.

Certains observateurs, comme Massimo Pizzol et Susan Kohler, ont découvert à l’université du Danemark que les rapports précédents avaient émis certaines hypothèses. Il s’agissait de croire que les émissions de carbone provenant de l’électricité étaient constantes et stables dans toute la Chine, où ils ont évalué que plus de la moitié du minage de Bitcoin avait lieu.

En réduisant les rejets de carbone avec les régions territoriales de la Chine, l’empreinte mondiale de la monnaie numérique a diminué de 17,29 mégatonnes de dioxyde de carbone en 2018.

La même année, la Mongolie, qui est un gros producteur de charbon, était responsable de 12,3% du minage de Bitcoin, soit plus d’un quart des émissions totales. D’autre part, un effet d’altération a été constaté dans le Sichuan, riche en hydroélectricité.

La Chine a enregistré un total de 47% en émissions de Bitcoin

La Chine a fait état de 47% des émissions de carbone de Bitcoin. La Mongolie intérieure, en Chine, en représentait environ 26,2%, le Xinjiang 16,5% et le Sichuan 4,6%.

Des critiques ont partagé leurs points de vue

Selon les chercheurs, il s’agit de l’électricité issue de la mine de Bitcoin, qui alimente le dioxyde de carbone de la monnaie numérique, et non les ordinateurs. Les déchets et la production des ordinateurs ne représentent que 1% des émissions.

Massimo Pizzol et Susan Kohler ont estimé qu’il serait difficile d’obtenir une meilleure connaissance concernant le carbone du Bitcoin tant qu’ils ne disposeraient pas d’informations exactes sur le lieu d’extraction.

Camilo Mora, qui n’a pas participé à ce projet, a également déclaré que les résultats doivent être beaucoup plus précis quant au lieu et aux équipements utilisés dans le cadre du minage de Bitcoin. Il a affirmé qu’il lui est difficile de croire que les effets du minage de Bitcoin sont sans importance.

Le minage du Bitcoin a été aussi bien louée que critiquée. De nombreux observateurs ont fait remarquer qu’il était utilisé dans le cadre de transactions illégales et que l’électricité était utilisée en grande partie par les mineurs.

En utilisant une grande quantité d’énergie produite à partir des énergies fossiles, le minage de la crypto-monnaie est directement liée à une mauvaise et étouffante qualité de l’air. Les émissions de dioxyde de carbone ont un impact sur de nombreuses communautés et familles à travers tout le pays.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici