Accueil Biodiversité Le chanvre une culture écologique

Le chanvre une culture écologique

0
18

Le chanvre, de son nom scientifique Cannabis sativa, est une plante utilisée par l’homme depuis le néolithique. Malgré ses nombreuses applications et ses multiples bienfaits, elle jouit pourtant d’une assez mauvaise réputation. C’est une plante très résistante, nécessitant peu de soin, avec peu de prédateurs, et dont la culture ne nécessite pas l’utilisation de pesticides et autres herbicides. Un de ses autres atouts par rapport au coton par exemple, est son besoin moindre en eau, et sa meilleure rentabilité à l’hectare. Cela en fait un candidat de premier choix dans la lutte contre le réchauffement climatique. Mais qu’en est-il réellement ? Entre croyance populaire et vérité scientifique, il convient de faire un état des lieux, et de redonner au chanvre la place qu’il mérite.

La culture du chanvre

La culture du chanvre est beaucoup plus respectueuse de l’environnement que d’autres cultures.

Tout d’abord elle consomme beaucoup moins d’eau que le coton par exemple. Il faut minimum 5 200 litres d’eau pour produire 1 kg de coton (cela peut monter à plus de 20 000 litres). Tandis qu’il faut entre 300 et 500 litres d’eau pour produire 1 kg de fibres sèches de chanvre.

La différence est plus que significative. Quand on sait que la culture du coton est une des industries les plus polluantes et les plus consommatrices d’eau, on voit tout le bénéfice de la culture du chanvre. Elle ne nécessite pas l’utilisation de pesticides, de fongicides et autres herbicides… Du fait de la rapidité de sa pousse et de la densité de sa culture, le chanvre est un désherbant naturel. Il n’y a quasiment aucune intervention humaine entre le semis et la récolte du chanvre. Ce qui améliore bien entendu le bilan écologique de cette culture (matériel d’épandage, main d’œuvre…).

Ses racines pivot lui permettent d’aller puiser profondément les éléments nutritifs nécessaires à sa croissance. Le chanvre laisse donc les éléments nutritifs situés proches de la surface. Mais elles travaillent aussi le sol de façon bénéfique. Le sol est ameubli, du fait de sa racine pivot et de la forte densité de culture.

Pour ces raisons, la culture du chanvre est un excellent précédent à des cultures céréalières. Avec des augmentations de rendement de 3 à 5 quintaux par hectare.

Dernier point à et non des moindres : grâce à sa densité et à la hauteur des pieds de chanvre (pouvant atteindre 3 mètres de haut), le chanvre constitue un excellent terrain pour la biodiversité. Beaucoup d’espèces fragiles pourront trouver refuge, à l’abri des hautes tiges de la plante.

Les applications du chanvre

Comme déjà évoqué le Chanvre est une plante qui a accompagné l’homme depuis des millénaires.

Mais en raison de ses propriétés psychotropes, il a été au cours du XXe siècle interdit un peu partout dans le monde. La culture du chanvre a donc fortement diminué. Cependant les problèmes climatiques, de biodiversité, de pollution étant devenus des problèmes majeurs, le chanvre et sa culture connaissent un retour sur le devant de la scène. Malgré tout, le chanvre conserve une image négative, et de nombreuses sociétés hésitent à l’utiliser, pour ne pas écorner leur image de marque.

Bien que dans l’esprit des gens une différence entre chanvre et cannabis soit faite, il s’agit cependant d’une seule et même plante. Ce sont les variétés utilisées qui ont une incidence sur la teneur en THC de la plante (delta-9-tétrahydrocannabinol), la principale substance psychotrope. Le chanvre contient pas moins d’une centaine d’autres cannabinoïdes, dont le CBD (cannabidiol), qui aurait des vertus anxiolytiques, sédatives et relaxantes. La culture du chanvre CBD est en plein essor.

L’odeur caractéristique du chanvre vient de composés aromatiques appelés terpènes. Ceux-ci semblent avoir des propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Beaucoup de choses restent à découvrir sur les vertus médicinales de cette plante, car les nombreux autres cannabinoïdes contenus dans le chanvre sont très mal connus. Des recherches sont donc en cours pour tenter de percer ses secrets.

Les applications du chanvre dans l’industrie

Les applications du chanvre dans l’industrie sont là aussi nombreuses, et remplacent avantageusement et écologiquement, des matériaux « classiques ».

Le textile

Nous l’avons vu précédemment la culture du chanvre a de nombreux atouts écologiques. Mais qu’en est-il de ses propriétés dans le textile. Le chanvre est depuis sa découverte utilisé pour ses applications dans le textile. La fibre de chanvre est très résistante, elle permet d’obtenir des textiles très solides et résistants. De plus grâce à ses propriétés antibactériennes, la fibre de chanvre limite les odeurs. Mais le processus de transformation reste laborieux Il est de plus assez difficile d’obtenir des fibres douces. Ceci explique pourquoi, les vêtements utilisant du chanvre sont souvent composés de fibres mixtes (chanvre et coton par exemple).

La fibre de chanvre est aussi utilisée pour la fabrication de ficelles et de cordages, car cette fibre est très résistante.

Les applications dans le bâtiment

Le chanvre a de bien nombreuses applications, dont certaines n’en sont qu’à leurs débuts.

La laine de chanvre est un matériau d’isolation de plus en plus prisé, car elle est légère, économique et recyclable. De quoi séduire de plus en plus de professionnels du bâtiment.

Le mortier et le béton de chanvre sont deux matériaux qui connaissent eux aussi un fort développement.

Mélangée à un liant à base de chaux, la chènevotte (partie intérieure rigide de la tige) permet de la fabrication de bétons présentant des caractéristiques très intéressantes. Ces bétons et ces mortiers présentent une porosité ouverte leurs conférant des performances thermiques et énergétiques inédites.

Autres applications industrielles du chanvre

  • La fibre de chanvre entre dans la fabrication de pâtes à papiers spéciaux.
  • De par ses propriétés mécaniques et de par sa légèreté, le chanvre est utilisé dans l’industrie automobile, pour fabriquer divers pièces moulées, permettant d’alléger le poids des véhicules.
  • Les litières pour les animaux en chènevotte ont des propriétés absorbantes, très intéressantes.
  • L’huile de chanvre peut être utilisée pour l’alimentation humaine, ou dans la conception de cosmétiques.

Le retour du chanvre correspond à une attente forte du grand public, sur les questions écologiques. Nous ne pouvons plus ignorer le changement climatique, la pollution et la diminution de la biodiversité. Le retour de la culture du chanvre représente une prise de conscience de la nécessité de cultiver des espèces plus écologiques.

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !