Accueil Architecture Isolation des combles perdus ou aménagés

Isolation des combles perdus ou aménagés

Qu’ils soient perdus ou aménagés, les combles de la maison méritent toujours une bonne isolation. Cela permet de profiter d’une température agréable tout au long de l’année, mais aussi d’alléger considérablement la facture de chauffage.

Les combles : perdus ou aménagés ?

Les combles perdus se nomment aussi combles visitables ou combles non aménageables. Il s’agit des combles difficiles ou impossibles à aménager pour plusieurs raisons : mauvaise disposition des bois de la charpente, hauteur libre moyenne insuffisante, pente du toit trop importante…

Les combles aménagés ou aménageables sont aussi connus sous les noms de combles habitables ou combles accessibles. Ils désignent les combles qui se transforment en lieux de vie. Pour cela, ils remplissent plusieurs critères comme une pente de toit supérieure à 30 %, une configuration adaptée de la charpente, et une hauteur libre moyenne supérieure à 1,80 mètre. Dans ces conditions, on peut faire des combles des lieux de vie très agréables.

Isoler les combles est nécessaire

Qu’il s’agisse de combles perdus ou aménagés, l’isolation n’est pas quelque chose dont on peut se passer. En effet, une toiture mal isolée peut générer jusqu’à 30 % de déperdition énergétique pour une maison isolée. Ainsi, tous les combles méritent une isolation de bonne qualité, d’autant que le coût de réalisation de ce type de travaux reste relativement abordable. D’ailleurs, l’isolation des combles propose le meilleur rapport coût/bénéfices en termes de travaux d’économies d’énergie dans un logement.

Le type d’isolation à mettre en place dans les combles dépend alors de leur nature (perdus ou aménageables), de la charpente et de sa configuration, ainsi que de l’accessibilité des combles. Été comme hiver, une bonne isolation améliore la qualité de vie à l’intérieur du logement, mais elle permet aussi d’alléger la facture de chauffage de manière considérable. Alors, avant d’envisager de changer de système de chauffage, pourquoi ne pas songer à revoir l’isolation des combles ?