Accueil Santé Mondiale Cigarettes électroniques : San Francisco interdit officiellement leur commercialisation

Cigarettes électroniques : San Francisco interdit officiellement leur commercialisation

Le paradoxe autour de la légalité de la cigarette et l’incidence de cette drogue sur la santé ne sera sans doute jamais élucidé, mais quelques municipalités entendent bien réduire l’impact de la nicotine sur leurs populations. Comme aucune autre ville avant elle, San Francisco a officiellement annoncé l’interdiction formelle de la commercialisation des cigarettes électroniques sur son territoire.

Signe que ça bouge un peu dans cette partie du monde où les maladies respiratoires liées à la consommation au long cours de cigarette déciment les habitants.

La cigarette électronique pas si saine que ça finalement

Malgré les bienfaits que lui prêtent l’industrie de la nicotine, la cigarette électronique est loin d’être exempte de tout reproche.

En effet, trois tares lui sont incombées. La première concerne la pollution. La cigarette électronique rejette dans l’atmosphère d’importantes quantités de vapeur d’eau appelées CQFD dans ce cas précis. Or cette dernière est classifiée comme gaz à effet de serre. La seconde problématique liée à la cigarette électronique est relative à la santé de  l’Homme : une relation de cause à effet aurait clairement été établie entre le vapotage au long cours et l’incidence d’un cancer X. Enfin, le troisième problème est lié au fort pouvoir addictif de la cigarette électronique dans laquelle sont présentes de fortes concentrations de substances addictives.

Un vapoteur – Crédits photo : Needpix

Au final, la cigarette électronique règlerait donc tout sauf l’addiction, la pollution ou la nocivité qui sont reprochées à la bonne vieille cigarette à filtre.

San Francisco dit stop à la cigarette électronique

Alors qu’en France il est interdit de vapoter dans les espaces publics, à San Francisco on a pris la décision d’interdire la commercialisation de la cigarette électronique sur toute toute l’étendue du territoire de la ville. C’est à une large majorité que cette mesure a été votée en séance plénière par les autorités de la cité californienne.

La décision devrait entrer en vigueur dans 7 mois et San Francisco réfléchirait même à dire non et ce d’ici 2021, à la fabrication ou l’usage de cigarettes électroniques sur son sol.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here