Accueil Recyclage Indonésie : un assureur échange des soins médicaux contre des déchets

Indonésie : un assureur échange des soins médicaux contre des déchets

482

Voilà probablement l’une des manières les plus originales et ingénieuses de forcer les terriens à mieux entretenir leurs déchets. Tandis qu’en Occident les gouvernants reagissent à la prolifération des déchets en frappant à coup de taxes, un assureur indonésien a fait le choix par contre d’échanger cannettes de bière ou bouteilles en plastique contre des soins médicaux. Et ça marche du tonnerre !

Des questions d’éthique

Il est important de souligner d’entrée de jeu que les questions éthiques soulevées par ce moyen d’accès à la santé ne sont pas à l’ordre du jour dans un pays où plus de 60 % de la population n’a pas accès à de la médecine moderne qualité. Ou ne jouissent pas d’une couverture santé.

Du coup, dans cet échange mis sur pied par un jeune médecin, ce sont surtout les populations qui y gagnent.

Des déchets contre la santé

Garbage Clinical Insurance est l’invention d’un jeune médecin indonésien qui dans un élan de philanthropie s’est lié à une assurance en vue de promouvoir l’accès aux soins médicaux pour tous par le biais de moyens de paiement alternatifs.

En effet, le Dr Gamal Albinsaid est un médecin généraliste qui au vu de la situation sanitaire de son pays a souhaité apporter son grain de sel à la patte afin de favoriser la santé pour tous.

Les patients règlent ces soins grâce aux déchets qu’ils collectent et reversent à une association de recyclage.

La santé pour tous grâce au plastique

Le plastique est le principal déchet qui colonise l’écologie de l’Indonésie. Un peu comme partout ailleurs sur la planète d’ailleurs.

Il s’agit donc d’une manne importante qui une fois recyclée devient de la matière première revendue sur le marché international. Le fonctionnement de cette assurance 2.0 est simple : les populations récoltent et stockent des déchets en tous genre (métal ou plastique) puis les acheminent vers un centre de tri, traitement et recyclage.

En fonction des quantités de déchets qu’ils rapporte au centre de tri chaque habitant reçoit un certain nombre de points lui donnant accès à telle ou telle prestation sanitaire. Ce sont.ainsi 200 000 tonnes de.dechets qui seraient recyclées chaque jour.