Accueil Climat Le Bitcoin en phase de devenir une crypto-monnaie écolo ?

Le Bitcoin en phase de devenir une crypto-monnaie écolo ?

Depuis sa création, le Bitcoin n’a cessé de soulever d’importantes problématiques. Après avoir gagné la reconnaissance des grandes puissances économiques grâce à son poids financier indéniable, le Bitcoin se heurte, actuellement, à une problématique plus importante : la question de l’impact environnemental. Des chercheurs ont peut-être trouvé la solution pour rendre le Bitcoin écolo.

Le Bitcoin : la devise de demain ?

À ses débuts, le Bitcoin a été pointé du doigt par les institutions financières et les gouvernements. Les autorités considéraient la cryptomonnaie comme un outil qui favoriserait les commerces illégaux à l’échelle mondiale mais ne lui accordaient pas plus d’importance. Pourtant, ces 3 dernières années, face au gain de valeur exceptionnel du Bitcoin, les grandes puissances économiques mondiales ont manifesté leur intérêt à reconnaître le Bitcoin jusqu’à classer la cryptomonnaie parmi les actifs financiers, au même titre que les obligations et les actions à la bourse. Il est important de noter que les gouvernements et les institutions financières se penchent sur la mise en place de mesures permettant d’éviter au mieux les risques relatifs au manque de contrôle des opérations financières en Bitcoin.

La cryptomonnaie conquiert aussi les grandes enseignes commerciales en ligne. Les casinos en ligne comme Bitcasino ont également adopté le Bitcoin comme moyen de paiement. La plateforme et les joueurs y trouvent leurs avantages. Découvrez dans l’article lié Pourquoi les retraits en crypto sont-ils si rapides avec Bitcasino.

Le Bitcoin au cœur des polémiques sur la question environnementale

Mais, une fois encore, le succès du Bitcoin soulève des questionnements majeurs : les impacts environnementaux. Rappelons d’abord que les variations de la valeur du Bitcoin dépendent de l’évolution du nombre d’utilisateurs. Forte de son succès, la cryptomonnaie Bitcoin enregistre un nombre d’utilisateurs en croissance permanente.

De nombreuses fermes de minage dédiées à la création de Bitcoin voient le jour un peu partout dans le monde. L’achat de Bitcoin constitue un investissement financier énorme. La plupart des nouveaux utilisateurs préfèrent alors miner pour obtenir des jetons. Le minage est une opération informatique et numérique qui requiert un ordinateur très puissant pour effectuer un calcul spécifique permettant de résoudre une énigme afin de créer un nouveau bloc dans la chaîne Bitcoin. L’opération de minage présente une consommation énergétique importante. De ce fait, l’impact environnemental de l’utilisation du Bitcoin et de sa circulation se fait beaucoup plus lourd à mesure que le nombre d’utilisateur augmente.

Vers une utilisation plus écolo du Bitcoin

Plusieurs spécialistes effectuent actuellement des recherches et rivalisent de technologie, d’innovation et de savoir- faire pour mettre en place de nouvelles techniques permettant de réduire la consommation énergétique du minage de cryptomonnaie et, ainsi, d’alléger au maximum l’impact environnemental de l’utilisation des devises virtuelles. Un système a notamment prouvé son efficacité et a été mis en œuvre par les grandes fermes de minage de Bitcoin.

Le système se base sur la récupération de déchets et d’objets électroniques usés pour recueillir certaines matières comme le monoxyde de carbone, du méthane et de l’hydrogène. Ces substances sont soumises à des traitements spécifiques pour produire de l’énergie qui est utilisée dans les fermes de minage de cryptomonnaies. Cette solution permet de réduire considérablement la consommation énergétique dans les vastes complexes informatiques dédiées au minage de cryptomonnaies et de faire baisser le nombre de mineurs. Les nouvelles entreprises qui souhaitent se spécialiser dans le domaine de la création de monnaies virtuelles peuvent se concentrer sur la production d’énergie à partir du recyclage et de la transformation de déchets et les vendre aux fermes de minages en échange de jetons numériques afin de réduire le nombre de mineurs et, ainsi, faire baisser considérablement la consommation énergétique liée à la création des cryptomonnaies.