Accueil Réchauffement Climatique Si toutes les glaces de la Terre fondaient, que se passerait-il ?

Si toutes les glaces de la Terre fondaient, que se passerait-il ?

258
PARTAGER
glaces
Les villes côtières seront englouties sous les eaux - Crédit photo : Ed Derrico - Unsplash

Selon les experts, ce scénario ne devrait pas se produire avant 5 000 ans. Et pourtant, une étude parue dans Nature nous détaille ce qu’il se passerait si la fonte des glaces était totale.

65 mètres de hausse du niveau des océans

À l’heure actuelle, les océans s’élèvent de trois millimètres chaque année. D’ici 2100, cette donnée pourrait s’accentuer pour atteindre dix millimètres. Que va-t-il se passer lorsque tous les glaciers auront fondu ? Selon l’étude récente, l’ensemble des pays et des villes des côtes vont être touchés par une hausse de 65 mètres du niveau de la mer.

Brut présente ce constat en images :

En Amérique du Nord, l’ensemble des villes côtières vont être englouties, dont New York et Miami. En Europe, les Pays-Bas seront le premier pays à disparaître, ainsi que plusieurs grandes villes comme Venise, Londres, Copenhague et Marseille. Dans le même sens, en Afrique, ce sont des villes comme Dakar, Le Caire ou Lagos qui vont être englouties. À cela s’ajoutera une hausse moyenne des températures de 12 degrés, ce qui rendra une grande partie du continent inhabitable.

Fonte des glaces : des migrations de masse à prévoir

Dans cette même logique, ce sont des continents qui vont se modifier, des centaines de villes qui vont disparaître : Buenos Aires, Montevideo, Shanghaï, Calcutta, Pékin, Bombay… Des pays et îles seront rayés de la carte comme le Bangladesh. Le Cambodge deviendra même une île. En Océanie, l’eau va s’engouffrer dans le désert australien et ainsi former un immense lac.

glaces
Une migration massive des populations est à prévoir – Crédit photo : Martin Widenka – Unsplash

La fonte totale des glaces va totalement modifier la carte du monde telle que nous la connaissons. Et elle va aussi constituer le plus gros facteur de migration de l’histoire. Selon la Banque mondiale, d’ici 2050, plus de 140 millions de personnes pourraient déjà entreprendre une migration pour échapper aux effets du réchauffement climatique. Dans le monde, trois régions sont concernées en particulier : l’Asie du Sud, l’Afrique Subsaharienne et l’Amérique latine.

Source :

Francetvinfo