Accueil Société / Mondialisation Capturer un iceberg géant pour lutter contre la sécheresse en Afrique du...

Capturer un iceberg géant pour lutter contre la sécheresse en Afrique du Sud : est-ce vraiment possible ?

228
PARTAGER
iceberg
Crédit photo : Mathieu Perrier - Unsplash

Pour faire face à la pénurie d’eau potable qui sévit au Cap, en Afrique du Sud, une opération ambitieuse a été imaginée. L’idée serait de capturer un iceberg, et de l’acheminer au large des côtes pour le faire fondre. Mais est-ce vraiment possible ?

Capturer un iceberg ?

En Afrique du Sud, les habitants du Cap font face à une importante pénurie d’eau potable. Un spécialiste du sauvetage de navire, Nick Sloane, a eu une idée pour remédier à cette situation. Pour lui, la solution serait de capturer un iceberg géant et de le faire fondre au large des côtes, afin de récupérer son eau.

iceberg
Crédit photo : Fatima Fuentes – Unsplash

Si l’idée n’est pas nouvelle, elle est vraiment sérieuse cette fois-ci. En premier lieu, il faudra trouver le bon iceberg. Le choix le plus logique se porte sur un important morceau de glacier détaché de l’Antarctique et qui fond lentement au milieu de l’océan Austral. Il se trouve actuellement à deux mille kilomètres des côtes.

Une opération très coûteuse

Comment doit-on s’y prendre pour capturer un iceberg ? La technique imaginée consisterait à envelopper le morceau de glace à l’aide d’un filet isolant et synthétique. Cet équipement permettrait de ralentir sa fonte, mais aussi de limiter les risques de casse tout en facilitant la manœuvre. Ainsi, l’iceberg serait alors tracté par deux tankers et des remorqueurs viendraient compléter l’attelage pour corriger la trajectoire. Enfin, il faudrait au convoi près de quarante jours pour atteindre l’Afrique du Sud.

iceberg
Le Cap – Crédit photo : Falco – Pixabay

Pour récupérer l’eau de l’iceberg ainsi placé au large des côtes, celui-ci sera ancré au fond marin. Ensuite, un forage serait réalisé à sa surface de manière à permettre à l’eau d’être pompée avant son acheminement sur les tankers. Il faut cependant tenir compte de la perte probable de 30 % de l’eau en raison de la fonte de l’iceberg. Mais ce morceau géant de glace pourrait fournir un quart de la consommation annuelle du demi-million d’habitants du Cap. En soi, l’opération devrait coûter aux alentours de 130 millions d’euros.

Source :

Francetvinfo