Accueil Santé « Maladie du rat » : la leptospirose gagne du terrain

« Maladie du rat » : la leptospirose gagne du terrain

584
PARTAGER
leptospirose
Crédit photo : Ryan Stone - Unsplash

Depuis 2011, le nombre de cas de leptospirose recensés a doublé. Aujourd’hui, la « maladie des rats » bat des records : elle est à son plus haut niveau depuis l’année 1920.

La leptospirose : une maladie mal connue et dangereuse pour les humains

La leptospirose, que l’on connaît aussi sous le nom de « maladie du rat », n’est pas très bien connue. Elle se contracte par l’urine des animaux et peut se montrer très dangereuse pour les êtres humains. Récemment, après s’être baigné dans un lac de Gironde, un athlète de 44 ans est décédé de la leptospirose.

leptospirose
Crédit photo : Sheena Woodhead – Unsplash

Chaque année en France, ce sont six cents personnes qui sont touchées, soit une personne sur cent mille. La maladie provient essentiellement des rats, mais elle peut aussi être présente dans l’urine d’autres mammifères comme les vaches, les chiens et les animaux sauvages. L’environnement et l’eau douce favorisent le passage de l’animal à l’homme. Dans des conditions favorables, la maladie peut aisément survivre durant plusieurs semaines. Une baignade dans l’eau souillée peut alors engendrer la contamination, comme ce fut le cas de l’athlète récemment décédé.

États grippaux, atteintes rénales et hépatiques

La période d’incubation de la leptospirose peut durer entre quatre et quatorze jours. Si la maladie est peu connue, elle peut être rapidement soignée par antibiotiques si elle est identifiée à temps. Quelques symptômes doivent alerter et inciter à consulter rapidement un médecin. La maladie du rat peut causer des états et symptômes grippaux (fièvre, courbatures, etc.).

leptospirose
Crédit photo : Mert Guller – Unsplash

Dans certains cas, la maladie entraîne des atteintes rénales et hépatiques graves pouvant être fatales. La recrudescence de la leptospirose peut s’expliquer par différentes hypothèses. La prolifération des rongeurs peut en être. Les rats sont de plus en plus nombreux dans les grandes villes. À Paris par exemple, on compte aujourd’hui près de deux rats par personne !

Source :

Francetvinfo