Accueil Tests produits Faut-il se mettre à vapoter par souci de l’environnement ?

Faut-il se mettre à vapoter par souci de l’environnement ?

431
PARTAGER

Il semble que la pertinence économique de la cigarette électronique par rapport aux cigarettes lambda ne soit plus à démontrer. Il en est de même pour la santé : de nombreux praticiens battent en brèche les idées reçues et lui donnent leur préférence en y devinant un excellent moyen de combattre le tabagisme qui a déjà fait de nombreux ravages. Mais il y a encore un autre argument jouant vraisemblablement en faveur des cigarettes électroniques : leur caractère plus écologique. Voyons ce qu’il en est !

Une cigarette « verte » ?

Devant la montée des prix chez les buralistes et les dangers du tabac présenté sous sa forme classique, de plus en plus de Français sont passés à la cigarette électronique. Et, si l’on en croit le succès d’enseignes telles que e liquide pas cher pour e cigarette, il semblerait qu’ils soient satisfaits de leur choix. Aujourd’hui, nous n’allons pas leur donner raison pour des motifs économiques, pratiques ou esthétiques… mais écologiques !

Le fait est que les cigarettes classiques laissent des mégots peu appétissants. Malheureusement, trop de fumeurs les abandonnent n’importe où, sur le trottoir ou la plage, dans des jardins ou un caniveau… Mais savent-ils qu’un seul mégot peut polluer plus de 400 litres d’eau et mettre une bonne décennie pour se décomposer ? Rien de tel, bien sûr, avec le vapotage, qui représente de surcroît une excellente aide « au sevrage tabagique ». La cigarette électronique a l’avantage de se passer des quelque 3 500 composants chimiques cancérigènes ou polluants potentiellement contenus dans les cigarettes traditionnelles. En outre, la cigarette électronique fonctionne sans combustion, ce qui limite les émissions peu appréciées de nos jours !

Quelques limites

La cigarette électronique n’étant pas un objet à usage unique, c’est déjà un atout côté développement durable. Ses différentes pièces sont faites pour durer, et non pour être jetées après chaque vapotage. Le seul bémol concerne peut-être la présence d’une batterie… mais, une fois celle-ci usée, il faut simplement que le consommateur ne la jette pas avec ses ordures ménagères. Ces batteries sont vouées au recyclage, les enseignes de vapotage s’occupant généralement de leur collecte en plus de prodiguer des conseils sur la cigarette electronique avis.

Une autre zone d’ombre est faite de quelques incertitudes. Par manque de recul, certains se méfient de la mode du vapotage. Pourtant, il semble que vapoter sera toujours moins dangereux que fumer. Après, il faut accorder de l’importance aux e-liquides choisis et faire prudemment attention à la cigarette électronique et son dosage en nicotine.