Accueil Culture Growing Underground : à Londres un abri de 1945 transformé en potager...

Growing Underground : à Londres un abri de 1945 transformé en potager souterrain

334
PARTAGER
Crédits photo : CNN, Growing Underground, la ferme urbaine souterraine de Londres

Pourquoi rentrer à la campagne pour cultiver ses fruits et légumes lorsqu’on peut simplement acquérir un abri de la Seconde Guerre mondiale, puis le transformer en potager souterrain ? C’est l’expérience qu’a réalisée un duo d’agriculteurs urbains, qui a transformé outre-Manche, à Londres, un abri anti-aérien de 1945 en ferme urbaine. L’expérience baptisée « Growing Underground » est un succès et propose même des solutions alternatives aux méthodes conventionnelles de production agricole.

Quand Londres se mue en terrain agricole

Depuis la fin de la guerre en 1945, la question du devenir des installations construites pour protéger les populations se pose. En Suisse par exemple, on compte pas moins de 8 000 bunkers disséminés sur tout le territoire helvétique.

Crédits photo : YouTube

Le cas de l’Angleterre est presque similaire, si ce n’est que cette nation dispose de beaucoup moins d’installations de ce type. Toutefois, leur nombre assez conséquent et l’absence de financements pour les transformer et vouer à d’autres desseins font qu’ils sont abandonnés aujourd’hui.

Voilà, ça c’était avant, puisque désormais quelques citadins ont décidé de récupérer ces quelques lieux souterrains et dont personne ne veut pour les transformer en fermes urbaines souterraines. Tel est le cas de Growing Underground, un potager urbain souterrain niché au cœur de la capitale britannique, à près de 33 mètres sous terre.

Le projet Growing Underground en détails

Destiné au départ à abriter durant la grande guerre 8 000 civiles dans 10 000 m², l’abri souterrain Growing Underground abrite aujourd’hui ciboulette, radis, cresson, coriandre, basilic et roquette, entre autres cultures cultivées sur place.

Respectueuse de l’environnement, la culture au sein de Growing Underground est de type hydroponique – les plants sont disposés sur des étagères et poussent avec comme substrat de minerais du sable ou des billes d’argile. Elle consomme donc très peu d’eau et ne nécessite aucun pesticide, mais elle produit beaucoup moins de déchets et produit par ricochet une empreinte carbone quasiment imperceptible.

Growin Underground, les initiateurs du projet. Crédits photo : Azure Edge

Livrés dans toute la capitale britannique, les produits cultivés dans le cadre du projet Growing Underground bénéficient de soins particuliers, dont des ampoules LED, qui leur permettent de multiplier par un facteur non documenté hélas, leur vitesse de croissance.

Growin Underground, des cultures fraîchement cueillies acheminées dans les restaurants de la place. Crédits photo : Martin Cervenansky

En somme, en l’espace de 4 heures à peine, il est possible de passer de Growing Underground à son assiette, sans transition aucune.

Growing Underground, la ferme déjà primée

En effet, en septembre 2017, Growing Underground s’est vu récompensé par la BBC, qui lui a attribué le décerné le prix du Future Food Award pour ses travaux dans l’amélioration des conditions de l’agriculture urbaine.