Accueil Transport Innovation : des parkings souterrains autonomes imaginés par les Japonais

Innovation : des parkings souterrains autonomes imaginés par les Japonais

137
0
PARTAGER
Les cles de demain, lemonde

Dans l’optique de libérer de l’espace en zone urbaine, le japonais Giken a imaginé des parkings souterrains cylindriques dirigés par des robots. Ces derniers pourraient permettre de réduire l’impact de la circulation sur l’environnement et le problème de recherche d’un parking par les automobilistes.

Urbanisme : une innovation de taille

La recherche de la maîtrise des moyens de transport et la réduction de leur impact pour un développement durable sont au centre de toutes les attentions des grandes villes qui se veulent écoresponsables. En plébiscitant les transports propres, ces villes sont en train de réussir le pari d’un environnement moins polluant. Cependant, les problèmes d’urbanisme demeurent parmi lesquels l’occupation des rues et des bâtiments par les véhicules.

Une comparaison avec les parkings de surface en hauteur

Pour résoudre ce problème, la société d’engins de chantier japonaise Giken a opté pour une innovation structurelle majeure dans le domaine des parkings souterrains. Grâce à des parkings cylindriques et autogérés, ils réduisent l’occupation de l’espace par les voitures. Cela est possible grâce à la forme du garage qui permet de garer les voitures en étoile au centre du cylindre.

Pour l’utiliser, il suffit de passer sa carte dans un lecteur pour faire entrer et sortir la voiture du monte-charge. L’économie de temps et d’espace est possible grâce à la suppression des voies de circulation, escaliers et ascenseurs. Après avoir installé trois prototypes au Japon, l’entreprise japonaise vise le marché américain pour son expansion.

Une nouvelle vision de l’urbanisme

Les parkings autonomes de Giken initialement créés pour les vélos ont été transformés dans l’optique de voir plus grand. En touchant le domaine automobile qui est de loin l’un des plus utilisés dans les villes, l’entreprise réalise la maxime célèbre « la culture sur terre, la fonction sous terre ».

Ainsi, en créant des parkings souterrains autogérés, la ville s’assure de supprimer l’utilisation de l’espace par les parkings en hauteur. L’espace laissé libre peut être exploité par les êtres humains pour leurs besoins quotidiens.

Source : Lesclesdedemain.lemonde

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz