Accueil Société / Mondialisation Les travailleurs francophones séduisent le Canada

Les travailleurs francophones séduisent le Canada

488
PARTAGER
Pierre-Olivier Bourgeois.

Les 14,15 et 16 novembre prochains vont se dérouler le forum Destination Canada dans la capitale française. Tous peuvent désormais s’inscrire à cet événement. Le gouvernement canadien organise plusieurs salons pour recruter à l’étranger et celui-ci en fait partie. Les travailleurs francophones, cette année, sont très prisés.

Le Canada est la porte d’entrée pour les États-Unis. Cette destination a de nombreux atouts et séduits de nombreux étrangers. S’il est nécessaire de demander l’ESTA pour entrer sur le territoire américain, l’autorisation de voyage AVE est également obligatoire pour un séjour au Canada. Le pays continue ses efforts pour attirer les mains d’œuvres étrangers. L’objectif du gouvernement canadien est d’atteindre les 100 millions d’habitants d’ici 2100.

Les dispositifs mis en place par le Canada pour attirer les profils francophones

Le Canada est le deuxième pays le plus vaste du monde, juste derrière la Russie. Cependant, il arrive à la 39ème place en termes de nombre d’habitants. Comme indiqué précédemment, l’état canadien veut tripler sa population d’ici les 100 prochaines années. L’immigration constitue donc un excellent moyen pour le Canada d’atteindre son objectif. D’ailleurs, le pays privilégie aujourd’hui les travailleurs francophones, étant donné que c’est l’une des deux langues officielles du pays.

Contrairement aux USA, la politique d’immigration du pays est beaucoup plus souple. Cependant, il existe une certaine similitude dans les démarches à réaliser. En effet, pour voyager aux États-Unis, il est indispensable d’obtenir une autorisation de voyage électronique. Pour cela, les voyageurs doivent remplir un formulaire ESTA en ligne. Grâce à ce document, les ressortissants français seront exemptés de visa. Il en est de même pour les séjours au Canada qui nécessite l’obtention de l’AVE. Cependant, pour inciter les français à venir au Canada, le pays a élaboré le volet Mobilité francophone. Ce dispositif va permettra aux francophones d’obtenir un permis de travail facilement. Les procédures pour les ressortissants français souhaitant résider au Canada ont également été simplifiées.

Déposez vos dossiers dès maintenant

Ces dernières années, le gouvernement canadien a organisé différents salons pour embaucher des profils intéressants à l’étranger. C’est d’ailleurs l’objectif principal du prochain salon qui aura lieu à Paris du 14 au 16 novembre. Les inscriptions se font directement en ligne. Pour cela, il vous faudra rempli certaines informations personnelles et indiquer votre niveau de français et d’anglais. D’autre part, il est également nécessaire d’envoyer votre CV. Les candidats n’ayant pas reçu d’invitation ne pourront pas participer à ce salon. Par ailleurs, sur le site officiel du gouvernement, il est possible de découvrir des offres d’emploi au Canada.

Le Canada veut augmenter le nombre de provinces et de territoire qu’il sera possible de postuler. Les candidats peuvent désormais déposer leur dossier. L’idéal serait d’ailleurs de postuler le plus vite possible pour permettre aux employeurs de voir leur profil. Si vous n’avez pas encore trouvé le poste adapté à votre profil, sachez que les offres vont encore affluer jusqu’au mois de novembre. Certains employeurs ne se manifesteront qu’en fonction du profil des candidats.

Regardez d’ailleurs un reportage sur l’exil des diplômés français :

Les procédures à suivre seront plus longues

Immigrer au Canada nécessite la réalisation de longues démarches. Plus de 25 catégories d’immigration temporaire ou permanente existent au Canada. D’où la difficulté des candidats à dénicher le programme dans lequel ils peuvent intégrer. Selon Marc-André Séguin, un avocat québécois, il est souvent difficile de faire la différence entre les sites privés frauduleux et les vrais sites.

Pour un tel projet, il est important d’avoir les bonnes informations. Marc-André Séguin a donc décidé de lancer un assistant virtuel gratuit, baptisé IVA. Grâce à cet outil, les candidats pourront trouver aisément le programme d’immigration adapté. Ces différentes solutions vont aider les ressortissants français désirant se rendre au Canada pour des raisons professionnelles.

Source :

BFM Business