Accueil Développement durable Le Bhoutan, ce pays d’Asie au bilan carbone négatif

Le Bhoutan, ce pays d’Asie au bilan carbone négatif

52
0
PARTAGER
Bhoutan, pays écologique

Au Costa Rica on vit au quotidien grâce à de l’électricité verte, mais au Bhoutan le bilan carbone est quasiment l’opposé de celui des pays industrialisés !

Pas besoin d’être à la tête d’une nation super-puissante pour mettre en œuvre des projets innovants visant à réduire l’impact des activités des populations sur l’environnement où celles-ci vivent. En effet, si en France il est aujourd’hui encore impossible de parler de réelles prouesses écologiques ou énergétiques, à deux vols de Paris, il est tout à fait possible de voir le résultat concret de leçons bien apprises par les habitants d’autres nations. En tête de liste le Costa Rica qui à ce jour comptabilise déjà plus de 153 jours de fonctionnement avec les besoins énergétiques assurés à 100% par les énergies vertes.

Autre hémisphère autre nation, nous nous intéressons aujourd’hui au Bhoutan, ce pays d’Asie qui non seulement est très riche en ressources agricoles et jouit de fait d’une autosuffisance alimentaire, mais également affiche un bilan carbone non pas neutre, mais négatif.

Situation du pays

Le Bhoutan est une nation située au Sud du continent asiatique, et possédant moins d’un million d’habitants, 750.000 pour être plus précis. Niché à cheval entre la Chine et l’Inde dans les profondeurs des vallées de l’Himalaya, le pays rivalise de majesté avec l’exemplarité planétaire en matière d’écologie, et affiche de fait des scores impressionnants en matière de gestion environnementale.

Le Bhoutan est majoritairement couvert de forêts, 72% de son territoire plus exactement. A contrario des autres pays se ruant vers l’exploitation forestière, la constitution du Bhoutan exige que pas moins de 60% de ses forêts demeurent boisées. L’exploitation forestière exportatrice y est d’ailleurs interdite.

Monastère Taktsang Palphug au Bhoutan

Crédit photo: Flickr – Arian Zwegers

Un pays au bilan carbone négatif

Le Bhoutan est l’un de ces rares pays (sinon le seul) où le bilan carbone est négatif. Ce petit royaume doit cette prouesse à ses puits de carbone, notamment les forêts, qui absorbent plus de dioxyde de carbone chaque année que ses sources de pollution (usines, transport) n’en émettent. Selon les chiffres récemment proposés par les autorités du Bhoutan, le pays émet environ 1,5 million de tonnes de carbone par an, tandis que ses forêts absorbent plus de 6 millions de tonnes. En somme, le Bhoutan purifie une partie de l’air des pays qui l’entourent, et qui sont, comme dans le cas de la Chine, très pollués.

Un pays avant-gardiste

Déjà bien parti pour faire parler de lui positivement, le Bhoutan n’entend pas ménager ses efforts, puisqu’il projette d’émettre zéro gaz à effet de serre d’ici 2030, et d’augmenter de 100% la production alimentaire issue de la filière bio d’ici 2020. Afin de maintenir son avance déjà bien confortable, le Bhoutan compte sur son capital forêt, qu’il entend bien préserver. En effet, en juin dernier, une équipe de 100 bénévoles a établi un record mondial en plantant 49.672 arbres en une heure seulement. Et plus tôt ce mois-ci, pour célébrer la naissance du premier enfant du roi et de la reine Khesar Jetson, 82.000 personnes ont planté un arbre chacun, tandis que des volontaires en ont planté 26.000 dans divers districts à travers le pays. Ce qui fait un total de 108.000 arbres.

Le pays souhaite également accroître sa part d’électricité produite par les énergies renouvelables, tout en réduisant sa dépendance à l’hydroélectricité et aux importations d’électricité en hiver. Le Bhoutan explore en ce moment l’éolien, le biogaz et l’énergie solaire.

Crédit photo principale : Flickr – Marina & Enrique

Poster un Commentaire

Soyez le premier à commenter !

Me notifier des
avatar
wpDiscuz