fbpx
Accueil Biodiversité Droits des animaux Le café le plus cher du monde est un cauchemar pour l’animal...

Le café le plus cher du monde est un cauchemar pour l’animal qui le produit

21
76445
Kopi luwak, civette en cage

Le Kopi luwak est un breuvage extrêmement rare et cher, mais derrière son goût particulier se cache une cruauté envers les animaux qui font sa réputation.

Le café le plus cher au monde se vend entre 20 et 50 euros la tasse. Mais les amateurs de ce café rare ne sont pas les seuls à en payer le prix fort: le bien-être de l’animal qui le produit, localisé en Asie du Sud-Est, est mis à mal.

Le Kopi Luwak est un café qui tient son nom de l’animal qui le produit, la civette asiatique ou luwak (Paradoxurus hermaphroditus). Ce café est une référence dans le monde du “café de luxe”. Le fameux breuvage se caractérise par un goût plus prononcé de noisette et une absence d’amertume, qui est dû à son processus de fabrication unique. Le Kopi Luwak est fabriqué à partir de cerises de caféier partiellement digérées qui ont été excrétées par la civette palmiste d’Asie (le luwak). Alors que le prix du Kopi Luwak diminue depuis 2013, un sac d’un kilo peut encore atteindre le prix exorbitant de 200 à 400 euros, et ce café est de plus en plus recherché par les touristes.

Une civette mange des cerises de caféier, Kopi Luwak

Crédit photo: Wikimedia – Leendertz

Comment est fait le Kopi Luwak ?

Dans les excréments des civettes asiatiques, sont récupérés les grains, non digérés mais naturellement fermentés, de kopi luwak. Après séchage et torréfaction, ils donnent un breuvage moins amer que le café traditionnel avec un goût caramélisé ou chocolaté. En raison de ce mode de fabrication particulier, ce breuvage est rare, avec une production mondiale estimée à seulement 500 kg par an, d’après un article du Time en 2013. Mais ce même article explique que des fermes exploitant en masse les civettes arrivent à produire et inonder le marché chaque année de 50 tonnes de café en provenance de l’Indonésie, du Vietnam, des Philippines et de la Chine.

Kopi Luwak, excréments de civettes

Crédit photo: Flickr – Sarah_Ackerman

Appât du g(r)ain

Historiquement, le Kopi Luwak était fait en utilisant les excréments de civettes palmistes récoltés dans la nature. Mais le prix toujours plus élevé du café a conduit des producteurs à capturer les civettes sauvages dans la nature et les garder dans des cages surpeuplées et exiguës à proximité des plantations de café. Un récent rapport publié dans la revue Animal Welfare, qui a évalué les conditions de vie de 48 civettes palmistes vivant sur 16 plantations, a décrit les méthodes de production du café de civette comme “une industrie esclavagiste”.

“Malheureusement, de nombreux touristes ferment les yeux sur la cruauté que cache le kopi luwak, et font même la queue pour prendre une photo à partager sur les réseaux sociaux”, explique Neil D’Cruze, un chercheur pour l’ONG World Animal Protection, et co-auteur de l’étude.

Tandis que les civettes sauvages grignotent des grains de café dans le cadre de leur régime alimentaire équilibré, celles en captivité voient leur alimentation réduite aux cerises de caféier. Ces animaux, généralement nocturnes, souffrent également de claustrophobie. Soumis à tant de stress, l’animal peut aller jusqu’à l’automutilation.

Sauvage ou en cage: comment savoir ?

Depuis 2013, au moins 13 distributeurs (dont Harrods, un grand magasin luxueux de Londres) ont retiré le kopi luwak de leurs étagères, ou fait la promesse d’enquêter sur le processus de production. Mais réglementer l’industrie du kopi luwak est un sujet complexe: les défenseurs des droits des animaux affirment qu’il est difficile de retracer l’origine des grains de café de civettes, et encore plus difficile de déterminer si elles sont sauvages où si elles ont subi des cruautés.

Civette palmiste en cage

Crédit photo: Flickr – surtr

Ce qui rend le Kopi Luwak si spécial, est le fait que les civettes sauvages choisissent les meilleurs cerises de café à manger. Garder les civettes en cages et les nourrir de toutes les vieilles cerises de café conduit à un produit de qualité inférieure.

Une enquête secrète de la BBC a révélé en 2013 comment le café de civettes gardées en cages dans des conditions inhumaines s’est retrouvé étiqueté comme “café de civettes sauvages” en Europe. Même Tony Wild, un commerçant de café qui a introduit le Kopi Luwak en Occident, met en garde contre celui-ci dans un article pour le Guardian. “Il est devenu de plus en plus industrialisé, grossier, et falsifié,” a-t-il indiqué.

Une civette en sang, Kopi luwak

Crédit photo: Flickr – kc7fys

“Tandis que l’Indonésie est l’épicentre de cet engouement absurde, d’autres producteurs viennent apparemment de Thaïlande, du Vietnam et peut-être d’autres parties de la région”, explique au magazine Quartz Chris Shepherd, directeur régional adjoint en Asie du Sud-Est de l’ONG de conservation TRAFFIC. “Davantage de recherches doivent être menées pour comprendre toute l’ampleur de cette industrie, et étudier les moyens de réduire la demande pour une boisson qui cause des souffrances à des animaux sauvages.”

Tasses de café kopi luwak

Crédit photo: Flickr – Hairi

Crédit photo principale : Flickr – Stefan Magdalinski

Ne ratez pas l'actualité du monde de demain grâce à la newsletter envoyée chaque mardi. Vous allez adorer !


21 Commentaires

  1. au lieux de s exclamé , les hommes qui veulent vraiment aidées Ces pauvres animaux , Il faut boycotter Tous produits venant de ces pays même si ses alléchant par le prix mais vraiment ils faut s y mettre pour qu il y ai un éveils de conscience et surtout pour Que Ces gens comprenne qu on n achete pas à n importe quelle prix , Et même force les autorités à mettre des lois chez eux et en Europe. et aussi faire dès lois contre toute personnes abusant de ces moyens financier pour commander Ces produits , et surtout Avertir les gens. De Ces fait , je ne savais pas que sa ecxister , protéger les ours lune , chiens , chats enfin tous les animaux BoYCOTTe Ces la seul solution

  2. J’ai goûté au kopi luwak lors de mon voyage à Bali il y a presque 2 semaines . C’était très bon. J’en ai d’ailleurs acheter. Chacun(e) a ses goûts. Je le respecte. Je vous le conseille de le déguster.

    • plus que lamentable tant qu il y aura des personnes comme ce type qui ne pense cas sa gueule
      ma mobilisation pour les animaux dans le monde et surtout en ASIE sera ma priorité . Moi je lui conseille a ce voyageur de ce rendre dans les fermes d élevages et d’ ouvrir les yeux et prendre la cruauté en pleine face il trouvera son KOPI LUWAK certainement moins savoureux.

    • Lamentable et égoïste… Encore un trou de balle qui ne pense qu’à ses petites vacances et son bien-être dans des pays miséreux, sans se soucier de la souffrance de ces malheureuses bêtes. Déjà comment peux-tu ”déguster” de la merde??? Si tu trouves ça bon à mon avis tu as des tendances scatophiles. En plus tu as du respect pour la souffrance qu’on fait endurer à ces animaux??? Tes vraiment qu’une grosse raclure de merde.

  3. Je suis entièrement d’accord avec vous sur l’inhumanité du traitement de ces animaux cependant avant de critiquer “ces pays” comme vous le dites si bien, commencez par boycotter toute la viande qui est vendue dans les nôtres de pays car l’industrie de la viande française et européenne et bien plus cruelle avec les animaux et dans des quantités laaaaargement supérieure ! Commencez par balayer devant votre porte avant de vous attaquer aux problèmes des pays qui sont à l’autre bout du monde !!!!!!!!

  4. En gros, les gens paient une fortune pour manger de la merde…. et ben, on n’est pas sorti de l’auberge. Les consommateurs de ce genre de produits n’ont en plus aucune conscience, c’est lamentable

  5. Certains de notre espèce n’ont rien d’humain !
    Mais que faire dans un monde capitaliste qui laisse tout faire aux dépens de la nature tant que cela rapporte !
    La prochaine révolution doit être écologico-sociale et instaurer des lois et une politique surtout morales et éthiques…

  6. es ce qu’on sait si la civette sauvage est porteuse d’un virus ? bien sur que non mais pourquoi ne pas en inventer un qui serait particulièrement concentré dans les selles?

  7. Certains commentaires nous vantent les qualités gustatives et autres de ce café,
    Le souci est dans le respect Des animaux !!!
    Faire de l’élevage pour se nourrir ça peut se justifier, la on maltraite des animaux uniquement pour l’appât du gain, il existe d’autres cafés
    C’est maltraiter des animaux gratuitement
    Arrêtez de consommer de la merde !!!!

  8. Triste mais vrai ……deplorable pour l’humanité qui se resigne et continue dans la voie de la perdiction ….pauvre humanité ton image ternit de jour en jour!! où va le monde???

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici