Accueil Droits des animaux Les 10 attractions touristiques les plus cruelles pour les animaux

Les 10 attractions touristiques les plus cruelles pour les animaux

348
PARTAGER
Singe dansant, Laisse

Les zoos, les cirques, les parcs animaliers… autant d’endroits qui attirent les familles et qui sont pourtant des lieux de torture pour les animaux.

Les animaux sont majestueux à observer dans leur état naturel, mais pour le plaisir de les approcher et les découvrir, l’Homme ont mis en place des espaces censés les protéger du braconnage ou des prédateurs. Même si l’idée part d’une bonne intention, certains enclos dans les parcs sont trop petits pour favoriser le bien-être de l’animal ce qui entraîne rapidement sa mort. De plus, les attractions mises en place dans certains pays sont sources de douleurs physiques et psychiques pour les bêtes.

À lire aussi :
– Indonésie: des plongeurs choqués de découvrir des animaux en cage sous l’eau
– Un grand requin blanc meurt après 3 jours en captivité

Pour que les touristes prennent conscience de ce que nous infligeons à ces pauvres bêtes, l’ONG internationale World Animal Protection a publié une étude révélant les 10 attractions les plus cruelles au monde pour les animaux. Julie Middelkoop, membre du groupe, explique: “Notre but est de leur ouvrir les yeux. Nous avons fait des sondages auprès des visiteurs pour connaître leurs motivations: la plupart d’entre eux viennent par amour des animaux”. Dans cet article, nous vous révélons ce classement qui met en avant les souffrances des différentes espèces.

1. Les balades à dos d’éléphant

Balade, Dos, Éléphants

Crédit photo: Wikimédia – Éclusette

En Asie, il est fréquent de voir des touristes se balader à dos d’éléphant, mais il faut savoir que cette pratique révèle de nombreuses conséquences sur l’animal. Au départ, l’éléphanteau est séparé de sa mère puis va suivre un rituel atroce afin de se faire soumettre, le phajaan. Le jeune éléphant subit un rituel douloureux qui consiste à séparer l’âme de son corps en l’enfermant dans un espace clos, le privant de nourriture. Enchaîné et battu, l’éléphant va connaître un vrai traumatisme.

À lire aussi sur la maltraitance des éléphants:
– Un touriste Allemand a payé 53.000€ pour tuer un éléphant du Zimbabwe
– Quand Tyke l’éléphant se vengeait dans un cirque et se faisait abattre

2. Prendre des photos avec des tigres

Photos, Bébés, Tigres

Crédit photo: Public Domain Pictures – Lilla Frerichs

Que ce soit en Thaïlande, en Australie, au Mexique ou en Argentine, les selfies sont partout à la mode, notamment lorsqu’ils mettent en scène des animaux sauvages. De nombreuses personnes se pressent autour des cages pour prendre en photo les plus grands fauves. Mais pour faire encore plus de profit, les parcs n’hésitent pas à séparer les bébés de leur mère: les touristes peuvent ainsi leur donner le biberon, les caresser, les trimbaler de bras en bras… Dès le plus jeune âge, les conditions de détention qu’ils subissent sont désastreuses.

À lire aussi : Indonésie : l’enfer du zoo de Surabaya, le “zoo de la mort”

3. Marcher au milieu des lions

Marcher, Enclos, Lions

Crédit photo: Pixabay – Catrin Adams

Quand ils sont petits ou à peine un peu plus grands, certains zoos proposent aux visiteurs de se promener dans l’enclos des lions, pour être au plus près d’eux. En plus de déranger leur tranquillité et perturber leur environnement, cette pratique ne révèle pas ce qui arrive aux animaux une fois adultes, quand ils sont devenus plus dangereux. En effet, on ne les retrouve pas dans le parc, et ils n’ont pas été relâchés dans la nature…

À lire aussi: Un zoo danois tue et dissèque un jeune lion publiquement

4. Visiter les parcs à ours

Ours, Enclos, Zoo

Crédit photo: Wikimédia – Clément Bucco-Lechat

Les ours sont normalement des animaux solitaires. Le problème, c’est que dans les enclos, il est impossible de les séparer. Les spécimens partagent alors un même espace, ce qui entraîne des combats entre eux, causant plus ou moins de blessures graves. De plus, les grands nombres de visites les empêchent parfois d’hiberner, ce qui est pourtant nécessaire à cette espèce. Certains pays vont encore plus loin en apprenant des tours aux ours afin de divertir les touristes.

À lire aussi: Le mystère entourant la mort précoce de l’ours berlinois Knut enfin élucidé

5. Prendre une tortue de mer dans ses mains

Pour élaborer ce classement, l’ONG a tenu compte de 5 critères: ne pas souffrir de faim ou de soif, ne pas être victime d’inconfort, ne pas subir de douleurs ou blessures, pouvoir exprimer un comportement naturel, ne pas éprouver de peur. Pour les tortues de mer, malheureusement, toutes ces conditions ne sont pas respectées notamment dans les Îles Caïmans.

Tortue de mer, Danger

Crédit photo: Pixabay – Ane11e

Prendre une tortue de mer dans ses mains est inhabituel pour cette espèce timide. Elle bat alors des nageoires pour se défendre et ressent un grand sentiment de stress entraînant parfois des blessures (ongles cassés, fractures…). De plus, certains visiteurs ne font pas du tout attention en les soulevant, et les laissent tomber par terre au risque de les tuer. Pire encore, si vous n’aimez pas les toucher, vous pouvez les manger dans le restaurant du parc…

6. Assister à un spectacle de dauphins

Spectacle, Dauphins

Crédit photo: Wikimédia – Axou

De grands parcs organisent des spectacles de dauphins: le public peut assister au déplacement majestueux de cet animal, à ses pirouettes, et de nombreux autres tours. Mais pour que l’animal soit amené jusqu’ici, il a d’abord été chassé dans son élément naturel. Certaines chasses entraînent la mort du spécimen bien avant que celui-ci n’arrive à destination. De plus, les bassins ne favorisent pas un bon développement de l’espèce: manque de divertissement, aucune protection contre les rayons du soleil, traitement des eaux qui ont des conséquences sur leur peau.

7. Les singes dansants en laisse

Singe dansant, Laisse

Crédit photo: Pixabay – PDPics

Les macaques sont des êtres très intelligents et très habiles dans les arbres. Seulement les humains préfèrent les avoir en laisse comme animaux de compagnie ou comme source de distraction pour s’enrichir. Ils leur apprennent à faire la manche, à danser, à marcher sur deux pattes, à porter des accessoires… une fois le tour terminé, ils retournent directement dans leur cage, sans aucune liberté et ne sont pas beaucoup nourris.

8. Les fermes de café de civette

Civette, Cage, Café

Crédit photo: Wikimédia – Surtr

Les civettes sont des animaux utilisés dans les plantations de café. En effet, elles se nourrissent des cerises de caféier et le grain est récupéré plus tard dans leurs excréments. Alors que la récolte pourrait s’effectuer quand elles sont dans la nature, l’Homme, pour faire plus de profit, les met en cage et propose aux touristes de venir les admirer. Leur régime alimentaire est limité seulement aux cerises, alors qu’ils ont besoin d’aliments plus diversifiés. Soumis à tant de stress, l’animal peut adopter une attitude de désespoir: l’automutilation.

À lire aussi : Le café le plus cher du monde est un cauchemar pour l’animal qui le produit

9. Charmer les serpents

Charmer, Serpent, Hommes

Crédit photo: Pixabay – DEZALB

Pour amuser la galerie, des serpents sont pris en chasse et mis dans des paniers. Au son de la flûte, le serpent va alors danser: il n’entend pas la musique étant donné qu’il est sourd, mais il suit les mouvements de l’instrument car il se sent menacé. Après ce tour, les touristes souhaitent se prendre en photo avec le reptile autour du cou. Pour que les cobras (espèce dangereuse) ne les attaquent pas, les charmeurs leur arrachent les crocs avec des pinces et la production de venin est bloquée.

10. Les enclos pour les crocodiles

Ferme, Crocodiles, Attractions

Crédit photo: Pixabay – Newgirl

Les fermes aux crocodiles sont destinées à l’élevage en captivité de ces animaux afin de pouvoir utiliser leur peau dans l’industrie de la mode (comme les sac Hermès par exemple). Leur viande, très prisée, est dégustée dans les restaurants du parc. Le manque d’hygiène, la surpopulation, le stress, le manque de nourriture et d’eau, et les combats entre eux finissent par causer leur mort ou des blessures impressionnantes (infections des plaies, membres arrachés…).