Accueil Biodiversité Le colibri, l’oiseau qui va plus vite qu’un avion de chasse

Le colibri, l’oiseau qui va plus vite qu’un avion de chasse

841
PARTAGER
Colibri, oiseau le plus rapide

Le colibri, ce petit animal très rapide, illumine les airs avec ses battements d’ailes à n’en plus finir et bat des records de vitesse.

Si le guépard est l’animal terrestre le plus rapide, le colibri quant à lui, bat des records de vitesse dans les airs et a une place particulière dans le règne des oiseaux, car c’est aussi l’espèce la plus petite du monde.

Le colibri, également surnommé “oiseau-mouche”, est le plus petit oiseau existant sur notre planète. De nombreuses espèces sont présentes à la surface du globe principalement dans les Amériques. Les colibris se révèlent d’une grande beauté avec leurs différents coloris mais recèlent bien d’autres surprises.

À lire aussi : Top 10 des animaux marins les plus rapides au monde

Une vitesse très impressionnante

Le colibri est une espèce particulière notamment parce que sa capacité de vol est originale. En effet, cet oiseau peut se déplacer en arrière, faire du sur-place et réaliser des figures spectaculaires.

Par rapport à sa taille (entre 2 et 22 cm pour les plus gros), c’est l’animal le plus rapide du monde: il se déplace à une vitesse de 383 fois la longueur de son corps par seconde. En comparant le rapport dimension/vitesse du colibri, on constate qu’il est plus efficace qu’une navette spatiale ou un avion de chasse.

Une équipe d’ingénieurs de l’Université de Stanford, en Californie, a fait une étude sur les ailes de ces oiseaux-mouches afin de comprendre leur fonctionnement. Ils ont récupéré 26 ailes différentes dans des musées et les ont placé dans des machines. Ces dernières, qui servent d’ordinaire aux tests des pales des hélicoptères, ont permis de découvrir l’incroyable aérodynamisme de ces petites bêtes.

À lire aussi : Top 10 des oiseaux les plus rapides du monde

Le champion en matière de vol stationnaire est le colibri d’Anna, une espèce que l’on retrouve sur la côte Ouest des Etats-Unis. Il possède un ratio parfait entre longueur et largeur, ses ailes sont ultra performantes et pourront servir de modèle en aéronautique. Lors de sa période nuptiale il atteint facilement les 90 km/h en piqué.

Le mode de vie de ces minuscules créatures

L’appareil vocal de l’oiseau-mouche est assez simple, on a pu cependant voir qu’il est capable de produire des signaux sonores particuliers comme notamment le ronflement. Le bourdonnement de ses ailes produise du son à l’image des grillons, mais ils communiquent aussi à travers leur plumage en déployant des couleurs originales.

Colibri, Battements d'ailes

Crédit photo: Pixabay – Skeeze

Le colibri a des pattes courtes et des petits pieds qui ne lui permettent pas de se poser sur le sol, il peut seulement s’arrêter sur les fines branches des arbres. Il possède un bec plutôt long (entre 1,5 et 10 cm selon les espèces) qui est très efficace pour son alimentation.

En effet, cet oiseau est nectarivore, c’est-à-dire qu’il se nourrit principalement de nectar (qui représente 90 % de son régime alimentaire). Il récupère le nectar directement à sa source, en l’aspirant dans les fleurs grâce à leur long bec et à leur langue extensible. Il mange également des petits insectes qu’il peut récupérer dans les toiles d’araignées.

Crédit photo principale : Pixabay – Unsplash