Une taxe carbone sur la viande rouge au Danemark ?

Une taxe carbone sur la viande rouge au Danemark ?

Le pays réfléchit à une taxe carbone sur la viande qui permettrait de réduire l’empreinte écologique car sa production entraîne de nombreux effets sur l’environnement.

Publicité

Les causes de la mauvaise réputation de la viande rouge sont multiples et divergent. Pour les végétariens c’est une honte de tuer des animaux pour se nourrir, pour les écologistes c’est l’aliment qui défavorise le plus l’environnement, et pour les amoureux de la bonne bouffe, c’est un régal dont ils ne peuvent se passer. Les professionnels de la santé (médecins, nutritionnels…) montrent que la viande rouge est source de maladies à cause des bactéries qui ne sont pas forcément éliminées lors de la cuisson et qui favorisent les cancers. Enfin, pour la population elle peut sembler excessivement chère selon les revenus de chacun.

Malgré tous ces débats, on constate une surconsommation de viande rouge dans le monde au fil du temps. Alors qu’auparavant les familles achetaient très peu de ce produit dans la semaine ou le mois, avec l’industrialisation, cela devient un repas traditionnel et banal: les ménages en consomment au moins une fois par semaine, voire une fois par jour pour certains. Au Danemark, le gouvernement souhaite passer par une taxe carbone pour limiter son achat, et ainsi réduire son empreinte écologique. Explications.

La production de viande favorise le changement climatique

Pour faire vivre un élevage, il faut utiliser des récoltes pour les nourrir, la surface agricole utilisée dans le processus est donc très importante. Pour produire un kilo de viande, il faut notamment 7 kilos de céréales et entre 13.000 et 15.000 litres d’eau, ce qui est considérable. Le but de toute agriculture de masse est que la production soit la plus efficace possible pour répondre à la hausse de la demande et à l’augmentation de la population mondiale. Déforestation, pollution à cause des transports, rejets de gaz à effet de serre, problèmes sanitaires, souffrance des bêtes, gaspillage de l’eau… autant d’impacts qui peuvent être réduits si l’on baisse notre consommation de viande.

Besoin en eau, Aliments

Crédit photo: Water Food Print

Une taxe pour limiter la consommation de ce produit

« Le changement climatique est un problème éthique » selon le Conseil danois d’éthique (Det Etiske Råd), c’est-à-dire qu’il faut passer par la morale pour qu’il y ait des améliorations majeures au sujet de l’écologie. Si les populations ne souhaitent pas faire d’effort pour réduire leur consommation de viande rouge, il est donc nécessaire de limiter celle-ci en mettant en place une taxe carbone.

Effet de serre, Alimentation

Rapport sur l’effet de serre dans l’agriculture conventionnelle et biologique / Crédit photo: Food Watch

Publicité

Bien-sûr, cette proposition n’a pas été très bien accueillie par le Conseil danois de l’agriculture et de l’alimentation (Landbrug & Fødevarer). Pour Niels Peter Nørring, son porte-parole, une telle taxe nécessiterait des « efforts massifs du secteur public et de l’industrie alimentaire » pour un impact « minime ». Il a ajouté que le réchauffement climatique ne peut se résoudre que par un véritable bouleversement dans le monde entier et pas seulement au Danemark. Selon le site The Local, la demande du Conseil danois d’éthique ne devrait certainement pas être validée du fait de sa complexité à être mise en oeuvre. Mais c’est une affaire à suivre…

Crédit photo principale : Pixabay – Public Domain Pictures


A voir aussi dans la rubrique Alimentation
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: