Réchauffement climatique: les villes après la montée des eaux

Réchauffement climatique: les villes après la montée des eaux

Des photos présentent l’impact de l’élévation du niveau des océans au sein des grandes villes mondiales. Une façon d’illustrer les chiffres pour que cela parle aux gens.

Publicité

Si rien n’est fait pour limiter le réchauffement climatique, la fonte des glaces provoquera une montée du niveau des océans qui noiera les grandes villes situées sur les côtes. Or, si l’on ne cesse de le répéter semaines après semaines, alors que la COP21 (la conférence internationale sur le climat) débutera le 30 novembre prochain, les gens ont encore du mal à se rendre compte des dégâts irréversibles que cela pourrait provoquer.

Certains des sites les plus emblématiques dans le monde sont situés dans les grandes villes côtières du monde entier. Et ce n’est pas un secret que ces villes vont être englouties à long terme par l’élévation du niveau de la mer, sauf si nous parvenons à réduire la pollution.

Le niveau des mers pourrait monter de près de 10 mètres à cause du réchauffement climatique

Selon le bureau d’études indépendant américain Climate Central, si nous ne prenons pas des mesures pour réduire les émissions de gaz à effet de serre, nous pouvons tabler sur une augmentation de la température mondiale de plus ou moins 4°C d’ici 2100, par rapport à l’ère préindustrielle. Et, selon son rapport publié récemment dans la revue PNAS, si la pollution carbone reste effrénée, le niveau des mers à l’échelle mondiale pourraient augmenter de 4,3 à 9,9 mètres d’ici la fin de ce siècle.

Cette prédiction spectaculaire de l’augmentation de la température est habituellement contrastée avec une augmentation de 2°C, largement considérée comme le seuil pour éviter un changement climatique catastrophique, même si les objectifs actuels de réduction des émissions par les pays dans le monde ne garantissent pas cet objectif.

« En Décembre, de grandes négociations mondiales sur le climat se tiendront à Paris. Les décisions prises ici pourraient avoir une incidence forte sur l’un des deux scénarios auquel l’avenir ressemble le plus », écrit le co-auteur de l’étude Benjamin Strauss sur le site Internet de Climate Central. Il parle des photos ci-dessous que vous pouvez faire glisser d’un scénario à un autre (4°C ou 2°C).

Bien sûr, ce ne sont que des chiffres, et nous les entendons si souvent qu’ils peuvent perdre de leur sens. Mais concrètement, à quoi ressembleraient les niveaux des mers ? Les rues des villes comme Londres ou New York deviendraient t’elles des canaux de Venise ? Est-ce que les bâtiments et lieux emblématiques seraient emportés ou deviendraient les nouveaux habitats de la faune marine ?

Publicité

Grâce à la collaboration d’un artiste, les scientifiques ont produit des images qui donnent réellement un sens au message que l’on veut faire passer à propos du réchauffement climatique. En faisant coulisser de droite à gauche les photos ci-dessous, vous verrez des lieux emblématiques de villes comme Durban, Londres, Mumbai, Shanghai et d’autres villes à travers le monde, montrant la différence des niveaux d’eau après 2100 en fonction de la hausse de température observée d’ici la fin du siècle: + 2°C ou + 4°C. Les images sont interactives, si elles s’affichent mal, vous pouvez les voir sur le site de Climate Central :


A voir aussi dans la rubrique Photos
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: