Comment préparer du maté ? Suivez la méthode traditionnelle !

Comment préparer du maté ? Suivez la méthode traditionnelle !

Les étapes de préparation pour faire du maté à la maison !

Publicité

Le maté est une boisson très populaire au sud de l’Amérique Latine, et l’on vous expliquait tout récemment qu’il faisait ses premiers pas en France. Cette infusion à base de plantes (des feuilles séchées du yerba mate) a l’apparence du thé vert, mais a un côté plus stimulant, et une teneur en caféine plus faible que le café, ce qui signifie moins de maux de tête et moins de nervosité.

Si vous êtes à la recherche d’une alternative au café qui donne un petit coup de boost, le maté peut être ce que vous cherchez. On vous explique d’ailleurs comment préparer du maté !

Etape 1 : rassembler vos ustensiles pour préparer le maté

Préparez l’ensemble des ustensiles pour faire le maté et assurez-vous qu’ils soient entièrement propres. Vous avez besoin :

  • d’une bouilloire
  • d’une gourde à maté
  • d’une bombilla (paille à maté)
  • éventuellement de sucre et d’une cuillère à sucre

Cette vidéo réalisé par un chef de restaurant argentin explique bien comment faire un bon maté :

Pour suivre les étapes, lisez la suite :

Publicité

Etape 2 : Remplissez le maté

Versez la yerba mate dans la gourde à maté jusqu’à ce qu’elle soit à 3/4 pleine.

Etape 3 : Sucrez (ou non) votre maté

Le maté peut être bu seul (amer) ou avec du miel, du sucre, ou tout autre type d’édulcorant « sain ». Chacun ses goûts donc, mais vous devriez tester au moins une fois le maté sans sucre ou édulcorant. Le maté est beaucoup plus sain de cette façon, mais il faut s’y habituer. Si vous préférez un maté plus doux, alors ajoutez du sucre, une ou deux cuillères à café au maximum. Ne rajoutez pas le sucre après avoir mis de l’eau.

Etape 4 : Placez votre main sur le maté et retournez-le

Couvrez la bouche du maté d’une main, retournez-le à plusieurs reprises. Cela permet de ramener les feuilles les plus poudreuses sur le dessus du breuvage. Ainsi, cela ne bouchera pas les petits trous de la bombilla lorsque vous aspirerez la boisson.

Etape 5 : Insérez la bombilla dans le maté

Cette étape est cruciale. Inclinez doucement et avec précaution le maté sur le côté, de façon à ce que les feuilles forment un tas sur le côté du maté. Placez la bombilla dans l’espace vide à côté du tas de feuilles, en faisant attention de ne pas défaire le tas. Placez la bombilla au fond contre la paroi. Versez ensuite de l’eau chaude dans l’espace vide presque jusqu’en haut du tas de feuilles et attendez que l’eau soit absorbée. L’idéal est de garder sec le haut poudreux du tas.

Etape 6 : Versez de l’eau chaude

Il est important que vous utilisiez de l’eau chaude (70-80°C) et non de l’eau bouillante, car l’eau bouillante rendra votre maté amer. Versez doucement une quantité suffisante d’eau dans la partie creuse du maté, de sorte que toute la yerba soit dans l’eau. Laissez reposer le maté pendant quelques secondes. La yerba est maintenant imbibée et l’infusion commence à avoir lieu.

Etape 7 : Buvez votre maté avec la bombilla

Attention, vous ne buvez pas un thé ou un café. Il ne faut surtout pas remuer la bombilla pour mélanger l’herbe car cela va l’obstruer en faisant entrer l’herbe dans la bombilla.

Vous pouvez remplir le maté jusqu’à ce que le breuvage perde son goût (on dit alors que le maté est « délavé »). Généralement, si la qualité de la yerba mate est bonne, vous pouvez faire 10 remplissages. Pour extraire au maximum la saveur du maté, vous pouvez presser le monticule de yerba maté.

Etape 8 : Nettoyez le maté

Après avoir terminé, nettoyez le maté laissez-le sécher. Le maté étant fait en calebasse, il pourrait moisir et cela affecterait le goût de votre maté.

À savoir avant de boire du maté

Le maté est traditionnellement bu dans un contexte social particulier, comme des rencontres entre amis ou en famille. En Uruguay, au Brésil et en Argentine, le même maté et la même bombilla sont utilisés par tous ceux qui boivent. Voici quelques astuces à savoir si vous venez à boire du maté en groupe :

Une personne, le cebador, assume la tâche de serveur. Habituellement, le cebador remplit le maté et le boit complètement pour s’assurer qu’il ne reste pas de particules et qu’il est également de bonne qualité.

Passer la première infusion du maté à une autre personne est considéré comme impoli, car il peut être trop fort ou trop froid. C’est pourquoi le premier breuvage est souvent appelé maté del zonzo (maté du fou).

Le cebador remplit ensuite la gourde et la transmet au buveur à sa droite, qui boit également tout, sans remercier le serveur.

Le rituel continu jusqu’à ce que le maté soit lavado (lavé), généralement après qu’il ait été servi ou rempli environ dix fois ou plus en fonction de la yerba utilisée et de l’habileté du cebador.

Lorsque l’on ne veut plus du maté, c’est à ce moment là que l’on remercie le serveur d’une façon très polie.

Traditionnellement, des gourdes naturelles sont utilisées, mais il existe des matés en bois, en tubes de bambou, en métal, en céramique, en acier inoxydable ou même en argent.

Rappelez-vous que vous buvez un liquide chaud avec une paille en métal : la paille sera chaude ! Commencez par aspirer une petite gorgée.

Des études suggèrent que les gens consommant chaque jour des quantités importantes de maté s’exposent à des risques de cancers accrus.

Crédit photo principale : Flickr – barnimages.com


A voir aussi dans la rubrique Découvertes en cuisine
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: