Au Kenya, des ruches protègent les éléphants

Au Kenya, des ruches protègent les éléphants

Pour protéger les éléphants et les cultures, un système de clôture avec des ruches est testé avec succès en Afrique de l’Est.

Publicité

Payer pour tuer des espèces animales protégées semble être toujours possible. Il y a moins de deux mois, un touriste allemand payait pour abattre le plus grand éléphant d’Afrique. Si la chasse au trophée, ou le braconnage, sont deux principales causes de mortalité chez les éléphants, nombreux sont tués par des villageois lorsqu’ils traversent les champs et s’approchent des habitations dans les régions rurales comme au Kenya.

En essayant de protéger les fermes en Afrique de l’Est contre les éléphants, on pourrait penser qu’une clôture géante renforcée ou un large fossé pourrait garder les plus grands animaux terrestres sur Terre à l’écart sans causer de dommages. Malheureusement, la construction de ces clôtures autour de chaque champ est irréalisable, car trop coûteuse, et lorsque les agriculteurs protègent leurs cultures, cela conduit souvent à des accidents ou même la mort des agriculteurs et des éléphants. Mais la zoologiste Lucy King a eu une idée beaucoup plus petite: les abeilles.

ruches d'abeilles, clôtures,  éléphants, Kenya

Crédit photo: The Elephant and Bees Project

Il se trouve que les éléphants sont terrifiés des abeilles parce que lorsque les insectes piquent l’intérieur de leurs trompes, la douleur est atroce et ils ne peuvent pas y faire grand-chose pour éviter cela. Le seul bruit du bourdonnement est suffisant pour faire fuir les éléphants d’une zone immédiatement. Lucy King s’est demandé ce qui pourrait arriver si une chaîne de ruches suspendues tous les 10 mètres autour d’un champ pourrait suffire pour éloigner les éléphants. Un projet pilote en 2009 s’est avéré largement réussi et rapidement le projet Elephant and Bees est né.

ruches d'abeilles, clôtures,  éléphants, Kenya

Crédit photo: The Elephant and Bees Project

Il y a maintenant des systèmes de clôture de ruches (Beehive Fence) installés au Kenya, au Botswana, au Mozambique, en Tanzanie, Ouganda, et même au Sri Lanka. Non seulement les clôtures aident à polliniser les cultures et dissuadent en toute sécurité les éléphants d’y entrer, mais deviennent aussi une source de revenus supplémentaires pour les agriculteurs qui récoltent le miel et vendent localement.

Publicité

Le projet Elephant and Bees cherche actuellement à lever des fonds pour élargir considérablement le programme. Vous pouvez faire un don sur Click & Pledge Connect.

ruches d'abeilles, clôtures,  éléphants, Kenya

Crédit photo: The Elephant and Bees Project

ruches-abeilles-elephants-kenya-5

Crédit photo: The Elephant and Bees Project


A voir aussi dans la rubrique Abeilles
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: