En Inde, des bergers allemands pour protéger les tigres

En Inde, des bergers allemands pour protéger les tigres

De nouveaux gardes viennent s’ajouter au système de protection des tigres en Inde

Publicité

La protection des tigres est un vrai sujet politique en Inde et les moyens redoublent pour protéger ces animaux si convoités et chassés partout dans le monde. Pour faire face aux menaces humaines, des nouveaux compagnons font leurs apparitions: des bergers allemands.

Depuis le 20 juin, des chiens ont donc intégré la police indienne chargée de protéger les grands félins. 14 chiens et leur 28 maîtres-chiens viennent renforcer les effectifs. Mais la protection se fait aussi au niveau du démantèlement des réseaux de contrebande et c’est là que ces chiens interviendront principalement.

Les chiens sont entraînés à détecter l’odeur des peaux de tigres, des produits en corne d’ivoire, ou encore des os d’oiseaux de certaines espèces rares. Les bergers allemands peuvent aussi signaler un animal blessé ce qui peut aider les autorités à sauver un tigre en détresse notamment.

Les chiens seront donc déployés dans 7 états de l’Inde là où les tigres sont localisés c’est à dire les régions de: Madhya Pradesh, Assam, Uttarakhand, Maharashtra, Tamil Nadu, Jharkhand et Karnataka.

Le programme a été financé en partenariat avec WWF et espère continuer à former plus d’agents pour démanteler la contrebande indienne qui touche la biodiversité et met en péril l’écosystème du pays.

bergers-allemands-inde

Publicité

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que de telles équipes sont créées. Depuis 2008, d’autres équipes de chiens enquêtent sur des dossiers liés à la contrebande animale avec plus de 100 affaires résolues grâce à eux.

On rappelle que l’Inde est une plaque tournante du trafic illégal de produits de contrebande animaliers. On estime que ce marché mondial à environ 20 milliards de dollars. Chaque année entre 30 et 40 tigres sont tués en Inde pour leurs fourrures et leurs os notamment à cause de la grande demande chinoise qui attribue des propriétés médicinales à ces animaux.

Le gouvernement s’est engagé à réduire les chiffres du braconnage et à préserver la biodiversité du territoire et semble partir dans la bonne direction pour y parvenir…


A voir aussi dans la rubrique Braconnage
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: