Cette petite île est alimentée par des panneaux solaires Tesla

Cette petite île est alimentée par des panneaux solaires Tesla

Une ferme solaire a rendu l’île de Ta‘ū, dans les Samoa américaines, presque entièrement autonome. Une preuve de ce qu’il est possible de faire aujourd’hui avec les énergies renouvelables.

Publicité

Tesla, qui a récemment acheté son entreprise sœur SolarCity, a annoncé que leurs panneaux solaires alimentaient presque entièrement l’île de Ta‘ū aux Samoa américaines, dans le Pacifique Sud.

L’île dépendait jusqu’à maintenant entièrement du fuel importé pour produire son électricité, mais une nouvelle initiative a vu les insulaires construire une petite ferme solaire qui fourni 1,4 mégawatt par heure au réseau, et qui absorbe et stocke l’énergie solaire pour l’ensemble de leurs besoins énergétiques.

Ta‘ū est l’une des cinq principales îles du Pacifique Sud qui composent les Samoa américaines et se trouve à près de 7000 kilomètres de la côte ouest des États-Unis. L’île est assez isolée, et avec une population minuscule de 800 résidents, Ta‘ū a toujours compté sur l’importation pour tout ce qu’ils ne pouvaient pas faire pousser, ou autrement produire sur l’île, y compris le carburant qui alimente leur système électrique.

Auparavant, Ta‘ū tirait son électricité de générateurs qui consommaient 109.500 gallons de diesel par an et par générateur, soit près de 415.000 litres. Sur l’île, la situation pouvait rapidement devenir critique, car se situant à 6400 kilomètres des côtes Américaines, et l’approvisionnement en fuel se faisant jusqu’alors par bateau. Sur le blog de SolarCity, un habitant de l’île affirme se souvenir « d’épisodes où le bateau n’a pas pu venir pendant deux mois ».

Désormais, grâce à un partenariat entre SolarCity et Tesla, une ferme solaire composée de 5238 panneaux solaires a été installée sur l’île. Le stockage de l’énergie est assuré par 60 batteries PowerPack (la version industrielle des batteries Powerwall de Tesla) capable d’emmagasiner 6 mégawatts heure. S’il n’y pas de soleil, ces batteries offrent une autonomie de 3 jours à toute l’île, sachant qu’il ne faut que 7 heures pour recharger l’ensemble.

Publicité

Fini la dépendance au fuel pour l’île. Ce projet a été financé par Tesla avec l’aide de l’Autorité de développement économique des Samoa américaines et ce sont aussi bien les habitants, que les commerces et les offices publics qui utiliseront l’énergie produite à l’aide du soleil.

Tesla veut se servir de l’exemple de Ta‘ū

Bien sûr, il est plus facile et plus pratique d’installer un système solaire autonome comme celui-ci sur une île ensoleillée avec une population de moins de 800 personne, que dans une grande ville, plus dense et potentiellement moins ensoleillée ailleurs dans le monde.

Mais Tesla souhaite démontrer le potentiel de cette opération à petite échelle pour convaincre son monde. Le projet offre un aperçu fascinant de la façon dont nous pourrions nous débarrasser des combustibles fossiles et passer à l’énergie propre.


A voir aussi dans la rubrique Tesla
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: