60% de ce que nous consommons serait contaminé par des hydrocarbures

60% de ce que nous consommons serait contaminé par des hydrocarbures

Et si notre alimentation aussi était touchée par la malédiction de l’or noir ? L’ONG Foodwatch lance un pavé dans l’assiette !

Publicité

La santé est un bien trop précieux pour que l’on laisse quelques mal éclairés plus intéressés par l’augmentation du nombre de zéros de leur compte en banque jouer avec elle. Chaque année comporte son lot de scandales alimentaires, et si l’an dernier nous avons connu celui de la terrine de canard qui était en fait du porc, 2017 commence sur les chapeaux de roue avec un rapport accablant émanant de l’ONG FoodWatch (encore elle). En effet, selon l’organisme, 60% des aliments que nous consommons régulièrement seraient contaminés par des hydrocarbures.

Nos enfants en consommeraient dans les céréales au petit-déjeuner

Si nous nous accordons tous sur la nocivité de la consommation d’hydrocarbures, ce que nous ignorons en revanche est qu’il est fort probable que nos enfants soient en contact dès le petit déjeuner avec ces molécules organiques inflammables essentiellement composées de carbone et d’hydrogène.

En effet, selon le rapport émis par FoodWatch, les industriels de l’agro-alimentaire nous cachent la présence de ces produits dans les aliments que nous consommons, et ce même au sein des céréales qu’ingèrent nos enfants le matin.

Un goût masqué

Certains se demanderont sans doute pourquoi l’odeur caractéristique de ces hydrocarbures, ni leur goût, ne sont perçus lorsque nous mangeons. En fait, s’ils sont bien présents dans notre nourriture, les hydrocarbures le sont sous forme diluée, entrant dans la composition des huiles minérales aromatiques.

Issues d’un mélange de la distillation de certains combustibles fossiles comme le pétrole et la houille, parmi ces huiles minérales, on trouve des additifs alimentaires tels que l’E905a, E905d, E905e, E905f et l’E905g, qui entrent dans la composition des emballages. C’est ainsi qu’ils contamineraient les denrées.

Publicité

Hydrocarbures dans notre alimentation

Très nocifs pour la santé

Alors que la mode est au bio, il semblerait que la majeure partie des aliments achetés en grande surface ou auprès des revendeurs tiers soient contaminés par des hydrocarbures. La seule solution pour s’en prémunir ? Acheter auprès des agriculteurs ce dont vous avez besoin.

D’autant plus que ces huiles minérales, sont incriminées dans diverses pathologies, du fait de leurs caractères de perturbateurs endocriniens, mutagènes et cancérogènes.

Les marques et produits les plus touchés

Dans un autre rapport émis en 2015, FoodWatch énumérait une liste des marques les plus touchées par le phénomène, notamment Nestlé, Van Houten, Panzani, ainsi qu’une liste des grandes enseignes de la grande distribution concernées, à savoir Carrefour, Auchan, Intermarché, Monoprix, E.Leclerc, et rappelait enfin que les céréales et pâtes pour enfants, la poudre chocolatée ainsi que des lentilles en boite, des biscuits, de la purée et du riz sont les aliments commercialisés les plus contaminés.

Pour y voir un peu plus clair, l’ONG avait établi à cette époque un tableau reprenant quelques produits phares commercialisés en grandes surfaces :

Hydrocarbures dans notre alimentation, Foodwatch

Des industriels pas du tout concernés, des autorités laxistes

Comme bien souvent dans ce cas de figure, FoodWatch a lancé une pétition visant à faire interdire ces additifs nocifs pour notre organisme auprès des autorités de Bruxelles. Si pour l’instant seules 100.000 personnes l’ont signée, les industriels ont promis (ou menti, chacun saura où se situer) « de faire un effort », tandis que comme d’accoutumée, les pouvoir publics semblent ne pas être concernés par le dossier.

Crédit image principale : Soulcié/Foodwatch


A voir aussi dans la rubrique Alimentation
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: