De nouvelles images du plus grand requin blanc jamais filmé

De nouvelles images du plus grand requin blanc jamais filmé

D’autres images de « Deep Blue », un requin blanc de près de 7 mètres de long

Publicité

Seulement deux mois après que l’expert en requin Mauricio Hoyos Padilla ait publié les premières images de ce qu’il décrivait comme « le plus grand grand requin blanc jamais filmé », le plongeur mexicain a publié une autre vidéo afin que nous puissions tous nous prélasser de nouveau devant ce requin que l’on appelle Deep Blue.

Deep Blue est un grand requin blanc femelle de 6,70 mètres de long, et les images enregistrées par Padilla en 2014 près de l’île Guadalupe au Mexique montrent qu’elle était enceinte à l’époque, ce qui a ajouté à sa stature déjà impressionnante. On pense qu’elle est âgée d’au moins 50 ans.

« Quand j’ai vu Deep Blue pour la première fois, il y avait juste une pensée dans mon esprit: ESPOIR, » écrit Hoyos Padilla dans un billet de blog à propos de la rencontre. « Un requin de cette taille est âgé d’au moins 50 ans, et me dit que la protection et les efforts de conservation fonctionnent vraiment. […] Au cours des mois de novembre et décembre, nous avons vu plusieurs requins blancs femelles enceintes comme Deep Blue près de l’île Guadalupe se nourrissant de phoques, répondant ainsi à leurs besoin pour nourrir leurs petits. »

Guadalupe est une île volcanique située à environ 240 km au large de la côte ouest de la péninsule mexicaine de Baja California. Hoyos Padilla plonge ici depuis 13 ans, car c’est l’un des lieux de reproduction les plus populaires dans l’océan Pacifique pour les grands requins blancs. Selon Jeanna Bryner de Live Science, Hoyos Padilla pense que les femmes enceintes se rassemblent ici pour tendre une embuscade aux éléphants de mer qui migrent ici dans les derniers mois de l’année, parfois à des profondeurs de plus de 100 mètres sous la surface.

Malheureusement, tandis que ce vivier fournit aux requins femelles beaucoup de proies de grande taille, il est également sans prédateurs rivaux, ce qui les oblige à se rapprocher de la rive, et les expose au risque de menaces humaines. Hoyos Padilla travaille à présent à veiller à ce que les requins qui fréquentent Guadalupe restent protégés.

Publicité

En tant que chercheur, Hoyos Padilla passe beaucoup de temps à essayer d’étiqueter les grands requins blancs, afin qu’il puisse suivre leurs mouvements et leur comportement.


A voir aussi dans la rubrique Requin
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: