Qu’arriverait-il à votre corps si vous arrêtiez de boire de l’eau ?

Qu’arriverait-il à votre corps si vous arrêtiez de boire de l’eau ?

Les effets de la déshydratation sur votre corps

Publicité

La chaleur arrive petit à petit à l’approche de l’été et boire de l’eau régulièrement, même sans avoir soif, devient essentiel pour votre corps.

Qu’est-ce qui arriverait réellement à votre corps si vous cessiez de boire de l’eau, y compris toutes les boissons qui contiennent de l’eau, comme les jus, les boissons gazeuses et le thé ? Disons simplement que ce ne serait pas judicieux… Votre corps est composé à 65% d’eau, ce qui est une raison suffisante de vous assurer de réapprovisionner constamment vos réserves. Toute cette eau travaille vraiment dur pour garantir le bon fonctionnement de votre corps, transportant les nutriments vitaux et les hormones là où ils doivent aller, protégeant nos articulations, régulant notre température interne, et lubrifiant nos globes oculaires.

Cependant nous perdons beaucoup d’eau via des processus tels que la miction (l’élimination d’urine) – environ 1,5 litres par jour – la défécation, et la transpiration, et nous avons donc besoin de savoir quand nous devons réalimenter notre réserve d’eau. C’est à ce moment que le « centre de la soif » du cerveau, qui est situé dans l’hypothalamus, entre en jeu. Il est constamment en communication avec les vaisseaux sanguins pour comprendre à quel point vous êtes hydraté, et quand votre niveau d’hydratation chute en dessous du seuil idéal, votre cerveau va vous dire que vous avez besoin de boire quelque chose.

Rétrécissement du cerveau, délire, étourdissement…

Mais alors qu’arrive-t’il lorsque vous désobéissez à votre cerveau et que vous ne buvez rien ? Eh bien, comme la vidéo ci-dessus l’explique, cela prendrait un peu de temps, mais finalement votre cerveau commencerait à diminuer en taille, et vous vous sentiriez étourdi et auriez une plus grande tolérance à la douleur. Des études ont également montré qu’un cerveau déshydraté est moins efficace, nécessitant plus d’oxygène pour effectuer une tâche qu’un cerveau bien hydraté.

Vient ensuite l’absence d’urine et de déglutition, la nausée, et le délire. Une chose est sûre : personne n’a jamais dit que ce serait bien joli.

Crédit photo principale : Pixabay – byrev

Publicité

A voir aussi dans la rubrique Eau
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: