Un banquier de Wall Street démissionne et ouvre une pizzeria pour les sans-abri

Un banquier de Wall Street démissionne et ouvre une pizzeria pour les sans-abri

Mason Wartman, le bon samaritain qui a ouvert un commerce pour venir en aide aux SDF sur le concept de la part de pizza « en attente »

Publicité

En 2013, Mason Wartman a quitté son emploi à Wall Street pour ouvrir Rosa’s Fresh Pizza, une boutique qui vend des parts de pizza pour seulement 1$ (taxes incluses). Le concept est très populaire à New York et Mason Wartman a voulu exporter l’idée dans sa ville natale de Philadelphie. Un jour, un client lui a demandé s’il pouvait acheter une part « en attente » pour quelqu’un dans le besoin. Mason a été touché par le geste et a alors dessiné un smiley sur un post-it et l’a collé sur le mur pour symboliser une part gratuite pour quelqu’un qui en avait le plus besoin, à savoir un sans domicile fixe ou quelqu’un qui souffrait de la faim.

L’idée a rapidement fait le tour de la ville et même du pays, comme quoi n’importe qui dans le besoin pouvait se rendre dans cette pizzeria et utiliser l’un des post-it sur le mur comme un bon pour une part gratuite. Depuis que le premier client a payé en avance un part en mars 2014, plus de 8300 parts ont été offertes par Rosa’s Fresh Pizza pour nourrir ceux qui en avaient besoin.

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman estime que sa pizzeria Rosa’s (dont le nom est inspiré de celui de sa mère), donne environ 30 à 40 parts par jour. Les clients généreux ayant entendu parler de l’initiative ont été si nombreux que Mason doit tenir un registre rigoureux des post-it sur les murs de son commerce. Une personne a même fait don de 10 000$. Les post-it donnent un style très décoratif à la pizzeria.

Aujourd’hui, le projet de pizzeria solidaire de Mason Wartman a fait le tour du monde et l’info a été reprise dans les journaux du monde entier.

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Publicité

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Mason Wartman, pizza solidaire, un dollar, pour les sans-abri

Pour aller plus loin
Connaissez-vous le concept du café (ou de la baguette) suspendu ? Lors d’un voyage à Naples en mars 2013, un blogueuse relate sur la page Facebook « Indignés de France » sa découverte de la tradition napolitaine du « caffè sospeso » ou « café suspendu ». « Nous entrons dans un petit café avec un ami et passons notre commande. Deux personnes arrivent à leur tour et vont vers le comptoir : Cinq cafés, s’il vous plaît. Deux pour nous et trois en attente », raconte-t-elle. Née dans la cité transalpine au début du 20ème siècle, cette coutume repose sur un principe enfantin : en plus de sa propre consommation, le client règle par avance un ou plusieurs cafés qui sont laissés « en attente » et bénéficieront à une personne en situation de précarité. Un geste de solidarité porteur de sens dans un pays où prendre un espresso au comptoir est une véritable institution.

Que pensez-vous de cette initiative ?

Source photo : Twisted Sifter


A voir aussi dans la rubrique Alimentation
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: