Apipuncture: comment se soigner grâce au venin des abeilles

Apipuncture: comment se soigner grâce au venin des abeilles

Les animaux et les plantes fournissent de nombreux antidotes à l’espèce humaine, on peut par exemple guérir des maladies avec les abeilles.

Publicité

L’acupuncture est une pratique issue de la médecine traditionnelle chinoise. Il s’agit de planter des aiguilles à des endroits très précis du corps afin de résoudre certains maux de l’organisme. Cette méthode est utilisée dans de nombreux pays du monde, notamment en France, mais connaissez-vous l’apipuncture ? Le concept est le même, mais c’est avec des piqûres d’abeilles que les problèmes sont résolus.

Entre préservation de la biodiversité, fabrication du miel, pollinisation des arbres et des fleurs, les abeilles sont des insectes qui possèdent de nombreuses qualités. Elles sont sources de remèdes pharmaceutiques, de méthodes médicales particulières et ont un rôle crucial pour notre écosystème.

En quoi le venin d’abeilles est bénéfique ?

Il n’y a pas de réelles études qui prouvent que le dard des abeilles a des effets bénéfiques pour l’Homme. Pourtant, le miel, le pollen, et le venin des abeilles sont utilisés en médecine depuis l’Egypte Antique. L’apipuncture n’est utilisée de nos jours que si les autres antidotes présents sur le marché n’ont pas fonctionné. Cette méthode permet de traiter plus ou moins efficacement de nombreuses choses: les rhumatismes, la maladie de Parkinson, les cicatrices, l’épilepsie, les inflammations, la fatigue, les brûlures…

On retrouve également l’utilisation des abeilles en homéopathie, comme par exemple à travers les granules « Apis Mellifica » qui traitent tous les types d’œdèmes, les conjonctivites, les maux de têtes, les angines ou les infections urinaires. Apis est l’appellation scientifique des abeilles d’où le nom du médicament.

Soigner des maladies naturellement

Dans le reportage ci-dessous réalisée par le groupe France 3, on découvre comment une infirmière prend en charge le traitement par piqûres d’abeilles. Une des patientes est une ancienne championne d’athlétisme (Maryse Pioch) qui se soigne à l’apipuncture depuis 2005. Grâce à ce remède, elle a pu soigner au bout de deux ans les douleurs chroniques de sa sclérose en plaques.

Publicité

Sachant que dans le dard d’une abeille il y a entre 50 et 100 microgrammes de venin, il en faut un grand nombre pour arriver à ce résultat. En effet, Maryse Pioch a eu recours à cette méthode trois fois par semaine, ce qui représente jusqu’à 40 piqûres administrées, ce qui est considérable.

Les limites de l’apipuncture

Puisqu’il s’agit de se faire piquer pas des abeilles alors que celles-ci sont encore vivantes, certaines personnes voient l’apipuncture comme une méthode barbare et douloureuse. En effet, quand le dard de ces insectes se plante dans la peau, il arrache en même temps une partie de leur abdomen, ce qui entraîne presque toujours la mort de l’abeille, alors que c’est une espèce en voie de disparition.

De plus, il est important de faire un test avant d’opter pour ce remède car entre 2 et 5% de la population sont allergiques aux abeilles. En cas de piqûres cela peut entraîner des réactions très violentes, et même le décès du patient dans le pire des cas. Il faut donc y réfléchir à deux fois avant de se lancer dans la démarche !

Crédit photo principale : Wikimédia – Richard Bartz


A voir aussi dans la rubrique Abeilles
Répondre
  1. Les humains sont de plus en plus C… L’abeille étant une espéce protégée comme vous le dites j n comprends pas pourquoi on invente des conneries pareilles surtout q cela n’est pas prouvé q cela fasse du bien à la longue !

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: