Des animaux vivants piégés dans des porte-clés made in China

Des animaux vivants piégés dans des porte-clés made in China

En Chine, des animaux vivants sont vendus en porte-clefs !

Publicité

Si votre cœur a toujours fait un bond en regardant des photos d’animaux enfermés dans de minuscules cages ou enclos de magasins pour animaux de compagnie ou à la simple idée du zoo, préparez-vous à vous indigner. De nombreux médias avaient relayé l’information à propos d’un nouveau type de souvenir en Chine qui semble être une blague de mauvais goût, mais ne l’est pas.

Des animaux vivants (tortues, poissons, lézards et autres amphibiens) sont piégés dans de minuscules sachets en plastique et vendus comme des porte-clés décoratifs. Les vendeurs affirment que le sac contient de l’oxygène cristallisé et des nutriments conçus pour maintenir les animaux en vie, mais en réalité, la plupart meurent en un jour ou moins en raison de la privation d’oxygène. Ce qui est d’autant plus choquant est que, grâce à des lois laxistes de protection des animaux en Chine (qui ont évolué en 2014), la plupart des clients sont encouragés à passer au micro-ondes, puis manger les animaux après leur mort.

Les horribles porte-clés d’animaux vivants sont le plus souvent vendus sur des glacières à proximité des bouches de métro. Beaucoup contiennent des trionyx de Chine (une espèce de tortues), dont celles à l’âge adulte sont un plat populaire dans la cuisine chinoise. Même si les lois locales soutiennent que ces porte-clés épouvantables sont tout à fait légaux, les défenseurs des droits des animaux sont outrés.

« Le manque de nourriture et la diminution d’oxygène dans l’eau et cette poche plastique provoque la mort des animaux dans un délai relativement court », souligne David Neale, le directeur de l’association de protection des animaux en Asie.

David Neale a également laissé entendre que de tenter de garder ces animaux comme animaux de compagnie pourraient mettre ceux qui achètent ces porte-clés en péril (quelqu’un d’assez fou pour acheter l’un de ces bibelots dégoûtants le mérite probablement).

Publicité

« Les individus devraient également être conscients des risques potentiels pour la santé humaine liés au fait d’être en contact étroit avec des animaux comme les tortues. Les tortues sont souvent porteuses de la bactérie salmonella qui peut causer des maladies graves », a-t-il dit.

Une pétition pour arrêter la vente de ces animaux vivants « porte-clés » est déjà en cours sur Avaaz.org, et a rassemblé plus d’un million de signatures. Si vous vous souciez des droits des animaux innocents, s’il vous plaît signez.

Porte-clés, Chine, animaux vivants


A voir aussi dans la rubrique Tortue
Répondre
  1. arreter le masacre

  2. arrêter le masacre

  3. Stupide et cruel… On ne sait plus qu’inventer aux dépens des plus faibles! Il faut dénoncer et arrêter cela!!

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: