Agriculture et digitalisation : une modernisation à grande vitesse !

Agriculture et digitalisation : une modernisation à grande vitesse !

Comme tous les secteurs d’activité, l’agriculture se modernise, plus qu’on ne le pense. On fait le point sur les innovations agricoles qui se développent aujourd’hui en France.

Publicité

Le monde agricole se voit aujourd’hui bousculé par la digitalisation, et est en pleine transition digitale. Exemple criant : plus de 80% des agriculteurs se connectent quotidiennement à Internet pour leur travail. C’est plus que la moyenne nationale !

De plus en plus d’innovations digitales ont pour objectif d’améliorer le quotidien des agriculteurs, et de les aider à trouver des solutions à des problèmes jusque-là irrésolus: manque de moyens, course à l’efficacité et à l’optimisation des ressources, demande croissante d’une agriculture plus responsable et écolo, etc…

Les drones et robots agricoles : pour une agriculture partiellement automatisée et plus responsable

Depuis quelques années, nous entendons beaucoup parler de Big Data (ou l’art d’analyser un volume très important de données) et d’automatisation. Le secteur agricole n’est pas en reste, et s’approprie ces nouveaux terrains de jeu, comme l’atteste l’envolée des drones et des robots agricoles.

Aujourd’hui, les agriculteurs sont les premiers utilisateurs de drones en France.

Les drones agricoles permettent aux agriculteurs de récolter et d’analyser des données terrain, leur permettant ainsi d’optimiser les quantités d’eau ou d’engrais à utiliser pour maximiser leur récolte. Notamment, Airinov, premier producteur de drones agricoles au monde, fournit des données cartographiées précises et analyse la quantité d’azote à administrer à une parcelle donnée, afin de maximiser la culture du colza. L’utilisation et la maîtrise du Big Data en agriculture facilite donc une agriculture raisonnée, de précision !

Les machines automatisées sont également en vogue. Notamment, les robots agricoles auto-pilotés sont capables de réaliser des tâches pénibles et/ou répétitives, comme le désherbage et la semence, permettant ainsi à l‘exploitant de se concentrer sur des tâches plus importantes ou demandant plus de réflexion.

Publicité

Drone Airinov

Les plateformes collaboratives et solidaires : pour un financement différent des projets agricoles innovants

Les innovations techniques précédemment décrites permettent aux agriculteurs de gagner en efficacité et d‘augmenter leurs rendements, tout en étant plus éco-responsables. Cependant, ces innovations coûtent cher, et seuls quelques agriculteurs sont en mesure de se les offrir : le coût reste le principal frein à l‘achat de machines performantes.

En réponse à la difficulté du nombre croissant d‘exploitants agricoles à financer leur matériel ou leur projets, de plus en plus de plateformes d’entraide collaboratives voient le jour, et les dons et prêts participatifs augmentent de façon exponentielle en France.

BlueBees fait partie de ces nouvelles plateformes innovantes, en permettant aux agriculteurs de financer leurs projets écologiques grâce à n’importe quelle personne intéressée ! Ils sont partis d’un constat simple : le prêt bancaire est souvent difficile d’accès ou limité en termes de montant, et peut être une source de stress pour l’agriculteur. Sur BlueBees, les citoyens peuvent donc soutenir ce dernier, soit via « don contre don », ou via un prêt rémunéré à 2%. BlueBees a levé 1,5 M€ depuis 2014, pour 75 projets d’agriculture d’avenir.

La collaboration et l’entraide, bien qu’ayant toujours été clés en agriculture, sont donc deux notions que la digitalisation a permis de développer au sein des milieux agricoles. En témoignent également les nombreux réseaux sociaux d’entraide pour agriculteurs, mettant en contact des personnes aux compétences ou aux ressources complémentaires, à l’image du réseau social Fermes d’Avenir, qui met en relation des personnes cherchant ou proposant un financement, un emploi, un terrain, etc.

Agriculture et digitalisation

L’essor de nouvelles plateformes digitales innovantes facilitent l’accès aux machines d’occasion pour tous

Parmi les projets financés par BlueBees, 20% concernent le financement de matériel agricole. Comme nous l’avons dit, l’acquisition de machines performantes reste difficile pour de nombreux agriculteurs. Or, ces dernières sont indispensables pour rester dans la course.

Parallèlement à l‘essor des plateformes de financement collaboratif, de plus en plus d’initiatives et de plateformes innovantes ont vu le jour, grâce à Internet, pour faciliter l‘accès aux machines d‘occasion, moins coûteuses et parfois presque aussi efficaces.

À la manière d’Airbnb, WeFarmUp qui digitalise le CoFarming, permet aux agriculteurs possédant des machines sous-utilisées d’amortir leur matériel, en les louant à court terme à des agriculteurs ayants besoin d’une machine spécifique pendant un certain lapse de temps, leur évitant ainsi d’avoir à en faire l’acquisition.

D’autres plateformes digitales permettent de faciliter la recherche de machines d‘occasion. TradeMachines est une plateforme référençant plus de 900.000 machines d’occasion dans le monde entier, à la manière de Kayak pour les vols ou de Trivago pour les hôtels. Les acheteurs peuvent facilement comparer de nombreuses machines et les vendeurs gagnant en visibilité et en trafic Internet.

Agriculture et digitalisation

La révolution digitale a ainsi agrandi l’étendue des possibilités pour les agriculteurs. Internet a permis de renforcer des notions déjà omniprésentes – collaboration et entraide – et de développer des nouveaux outils qui facilitent la vie quotidienne des agriculteurs.

En parallèle, nous assistons à l’essor de l’agriculture 4.0, avec des technologies qui permettent aux exploitants d’être à la fois plus efficaces, mais aussi davantage éco-responsables !

Crédit photo principale : Flickr – Lima Pix


A voir aussi dans la rubrique Culture
Répondre

Laisser un commentaire

Retrouvez également VivreDemain gratuitement par mail et sur votre smartphone: