Accueil Innovation & Transport Transport : un prototype de taxi-volant inauguré par Airbus

Transport : un prototype de taxi-volant inauguré par Airbus

418
L'Alpha Two, second taxi-volant de Vahana - Crédits photo : Airbus

Les taxi-volants sont d’après les constructeurs automobiles et firmes technologiques les moyens de locomotion du futur. Divers pays et nombre de constructeurs et firmes high-tech y vont de leur prototype et l’aviateur européen Airbus a profité de l’occasion d’un salon spécialisé dans le genre pour officialiser la seconde version d’un taxi-volant encore plus avant-gardiste.

Les spécifications du taxi-volant de Vahana

Vahana est une start-up appartenant à Airbus et à qui l’on doit déjà un modèle de taxi-volant lancé il y a un an. Il s’agissait de l’Alpha One. Pour le compte de 2019, Vahana a officialisé le prototype de son second modèle.

L’Alpha Two, second taxi-volant de Vahana – Crédits photo : Airbus

D’après les données mises à disposition de la presse par Airbus, le nouveau taxi des airs de Vahana serait en partie similaire à sa précédente itération. Notamment en matière de dimensions. Pour rappel le premier taxi d’Airbus mesurait 5,7 m de long, 2,8 m de haut pour 6,2 m d’envergure, le tout pour un poids de 745 kg. En août dernier cet appareil passait son essai en plein air haut la main, puisqu’il avait réussi à atteindre 5 mètres d’altitude durant 53 secondes.

Pour l’Alpha Two, Vahana compte sur une fibre esthétique plus moderne et design. En somme à défaut de se démarquer de la concurrence au niveau de l’autonomie, Vahana mise tout sur l’apparence du cockpit de son taxi-volant.

Un petit aperçu de l’intérieur de l’Alpha Two de Vahana

Les rendus proposés par Airbus laissent entrevoir un cockpit hautement moderne et épuré, sobre et minimaliste qui accueillera qu’une seule et unique personne.

L’habitacle de l’Alpha Two, second taxi-volant de Vahana – Crédits photo : Airbus

Sur le nez de l’appareil on retrouve notamment plusieurs capteurs et radars LIDAR, ainsi que des puces de calcul servant à la navigation. Cependant c’est une fois de plus la sobriété de l’habitacle qui frappe de prime abord. Le volant et les pédales ou leviers ont été remplacés par un unique écran depuis lequel toutes les commandes de l’appareil peuvent être managées ou presque.

Source :

Engadget