Accueil Climat Les nuages disparaîtront-ils vraiment avec le réchauffement climatique ?

Les nuages disparaîtront-ils vraiment avec le réchauffement climatique ?

80
nuages
Crédit photo : Yuriy Kovalev - Unsplash

Les effets du réchauffement climatique soulèvent de nombreuses questions, notamment en ce qui concerne les années à venir. Les nuages vont-ils vraiment disparaître ?

Les nuages de basse altitude sont en « danger »

Selon une étude récente, le réchauffement climatique pourrait faire disparaître les nuages de basse altitude s’il dépasse un certain seuil. Il s’agit des nuages les plus courants, qui forment une sorte de voile blanc au-dessus de notre planète. Les nuages sont en danger, et pourraient bien être balayés par les changements du climat.

nuages
Disparation des stratocumulus : des conséquences lourdes pour le climat – Crédit photo : Nicholas Swanson – Unsplash

Les nuages de basse altitude portent le nom de stratocumulus. S’ils venaient à disparaître, les conséquences seraient très importantes. Ils contribuent grandement à refléter les rayons du Soleil, en raison de leur couleur blanche. Ainsi, ces nuages permettent de protéger la surface de la Terre, et de la refroidir. Les stratocumulus sont d’importants régulateurs de la température de l’air de la planète. Ainsi, une hausse des températures de l’ordre de 7 à 8 °C pourrait venir s’ajouter à celle produite par les émissions de gaz à effet de serre.

Étude d’un scénario encore peu probable

L’étude présente une possible disparition des stratoculumus, qui reste encore peu probable pour l’heure. Cela pourrait se produire avec de grandes concentrations de gaz à effet de serre et de CO2. Ces concentrations, nous ne devrions pas les atteindre de si tôt. Cependant, les chercheurs soulignent tout de même que la réaction des nuages au réchauffement climatique doit faire preuve d’études spécifiques. Notamment en raison de leur rôle dans la régulation de la température de notre planète.

nuages
Les stratocumulus pourraient disparaître – Crédit photo : Luca Baggio – Unsplash

Ces recherches portent d’autres intérêts, comme l’étude des climats du passé. Durant l’Éocène, les températures étaient très élevées, et devaient probablement s’expliquer par des niveaux de CO2 beaucoup plus élevé qu’à l’heure actuelle. Une étude des climats passés peut donc nous aider à mieux appréhender l’avenir.

Source :

francetvinfo